Agriculture

CULTIVER SUR DE PETITS ESPACES

Pour nourrir la population mondiale, dont les deux tiers vivront en milieu urbain d’ici 2050, le secteur agricole doit innover en produisant de la nourriture sur des espaces de plus en plus limités. Y compris en ville.

Alors que les villes s’étendent et que le changement climatique fait peser sur l’agriculture davantage de contraintes, nourrir les habitants des zones urbaines oblige le secteur agroalimentaire à innover. Avec cette contrainte considérable : comment produire plus d’aliments dans des espaces réduits, à des prix abordables ? Ces défis – urbanisation rapide, pression foncière, migration de la main-d’œuvre vers les villes… – s’accompagnent souvent de problèmes liés au chômage, à la pauvreté, à l’insécurité alimentation et à la malnutrition. Il existe néanmoins des alternatives permettant de s’y attaquer.

“Dans des zones où la qualité du sol est pauvre, où les sols sont pollués, ou bien en zones urbaines (toits et patios), des technologies comme l’hydroponie et l’aquaponie offrent des moyens de cultiver où cela ne serait pas possible autrement”, explique Austin Stankus, consultant en aquaculture pour le projet de la FAO consacré à l’adaptation au changement climatique du secteur de la pêche dans les Caraïbes (CC4FISH, Climate Change Adaptation in the Eastern Caribbean Fisheries Sector).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*