A la une, Elevage, Flash Info

Burkina: l’ENESA célèbre ses noces d’émeraudes du 24 au 26 juillet 2019

L’école nationale de l’élevage et de la santé animale (ENESA) célèbre ses 40 ans. Un anniversaire qui sera marqué d’une pierre blanche par plusieurs activités. Les premiers responsables de l’école étaient face à la presse, mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou, pour décliner le programme d’activité.

« ENESA, 40 ans au service de la Nation burkinabè : bilan et perspectives ». C’est sous ce thème que l’ENESA célèbre ses 40 ans du 24 au 26 juillet 2019. L’évènement sera patronné par le Premier ministre Christophe Dabiré et présidé par le ministre en charge des ressources animales, Sommanogo Koutou. Selon le directeur général de l’ENESA, Dr Dieudonné Tiala, l’objectif de cette célébration est de dresser le bilan des activités menées durant les 40 ans tout en émettant des perspectives. Du bilan? M. Tiala a indiqué que de 1957 à 2018, l’école a formé 2901 professionnels dont 1732 agents techniques d’élevage, 965 techniciens supérieurs d’élevage, 134 conseillers d’élevage , 34 aides laborantins et 36 techniciens supérieurs de laboratoire d’élevage. En cette année académique 2018-2019, l’ENESA compte 152 enseignants dont 9 permanents et 143 vacataires. L’effectif actuel des étudiants est de 682 dont 65 professionnels, 96 directs et 521 privés. Les missions de l’ENESA sont entre autres de dispenser la formation dans les domaines de l’élevage et de la santé animale aux candidats nationaux et étrangers dans les administrations publiques et privées, d’organiser des stages de recyclage et de perfectionnement à la demande, d’offrir l’appui-conseil et toutes prestations de service dans son domaine de compétence et d’entreprendre des activités de recherche dans le domaine de la formation en élevage et en santé animale.

Le présidium lors de la conférence de presse

Dans sa nouvelle dynamique, l’école s’est dotée d’un plan stratégique bâti sur 3 axes que sont le développement des outils pédagogiques de l’ENESA, le renforcement des capacités et l’amélioration de l’offre de formation. Selon M.Tiala cette nouvelle dynamique vise à contribuer au rayonnement de l’ENESA par la qualité de l’offre de formation et du mécanisme d’insertion professionnelle des sortants. M.Tiala a par ailleurs soutenu que la célébration de ces noces d’Émeraude se veut non seulement rétrospective mais aussi interpellatrice sur les défis en termes de disponibilisation des ressources humaines qualifiées pour porter le sous-secteur de l’élevage au plus haut de ses performances. Interface chargée de la formation initiale et continue des personnels de l’élevage et de la santé animale, l’ENESA représente le dispositif institutionnel de l’État dans le renforcement des capacités. Précédemment cette école était appelée école nationale des infirmiers vétérinaires (ENIV) qui, elle, a été créée en 1957.

Par Awa Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*