A la uneDéveloppement localFlash Info

Bani/Sahel: D’importantes réalisations malgré les difficultés

Après 38 mois à la tête du Conseil municipal de Bani dans la région du Sahel, le maire Issouf Bokoum dresse son bilan sur sa page facebook. Un bilan obtenu, malgré les difficultés rencontrées, écrit-il.

En matière d’accessibilité en eau, l’édile de Bani note la reconstruction du barrage de Bani, la réalisation de 3 bornes fontaines supplémentaires dans la ville de Bani et 1 branchement d’eau à la mairie, 2 forages à Boulkessi, 1 forage à Boula, un autre à  1 Bolonga. Les villages de Lere, Debere dioulde (école), Winde gnebe,Babirka ouro sory,Babirka tanga souka, Goundere (école),Tchirga, Amsia,Kalo,Modiouma,Diatou, Tchelel,Guidere, Boulade,Fourga Sekere, Ouro Bâ, Pagalaga (3forages et 2pastoraux), Ouro tchaguel (école),Bounael,Boyeldiaga (école), Dalinga (2 forages dans 2 quartiers différents), Tchaloltchope, Solsala ouro foulbe, Diouga ( 2 forages dans 2 quartiers différents), Ourfare diouma ( 2 forages dans 2 quartiers différents),Tibilindi (quartier Sigoumboussi) ont tous reçu des forages. Également, 3 AEPS sont en projet (etudes deja réalisées) au profit de Lamdamo Gangaol et Monga. A Terbiel, c’est un puit à grand diamètre( postif) qui a été réalisé. A Babirka Tanga Souka, un « bouli » maraîcher a été réalisé. « Certains noms cités correspondent à des noms de quartiers.Il faut noter que tous ces forages sont positifs et fonctionnels et verifiables sur le terrain.Quelques forages réalisés mais non encore équipés ne sont pas cités ici », précise Issouf Bokoum sur sa page facebook. En matière d’infrastructures scolaires, le maire de Bani cite la construction de collège d’enseignement général (CEG) à Bani, à Gangaol, à Lamdamol, d’écoles à Debere dioulde, à Winde Gnebe, à Winde djibairou et à Monga. Outre cela, plusieurs autres réalisations sont à mettre à l’actif du conseil municipal de Bani. Il s’agit de la construction d’un hébergement communal de 5 chambres à Bani, la réalisation de 23 boutiques, d’un hall de 64 places, de 2 hangards de parking, d’un boucherie, d’un batiment avec installation pour production du kilichi, des latrines, d’une plateforme multifonctionnelle (en construction) à Gangaol. A Lamdamol, un aire d’abattage a été érigé. A Dinalaye également, un aire d’abattage a été réalisé. A Tibilindi et à Ourofare Djouma, un parc de vaccination à été réalisé. À Diouga, un moulin est en construction. Idem à Kalo où un moulin est en cours de construction. Enfin, le maire Issouf Bokoum note la refection et l’amenagement des bâtiments et de la cour de la mairie. A en croire l’édile de Bani, toutes ces réalisations ont été possible grâce à l’accompagnement de l’État,du FPDCT, du PACT, du PADEL, du PUS, du PNGT2, de l’UNICEF, de la croix rouge, de la coopération italienne, de REGIS ER, de PRAPS, de PRIA, ETC…Pour finir, Issouf Bokoum invite les Burkinabè à visiter la commune pour constater de visu les différentes réalisations.Bani est une commune du Burkina Faso située dans la province de Séno et dans la région Sahel. Depuis mai 2017, cette commune vit une crise qui a connu plusieurs rebondissements et qui entrave négativement les différents secteurs d’activités.

Pacha

www.lemonderural.com

Comment here