A la une, Environnement

Ceinture verte de Ouagadougou : le ministère de l’économie met en terre 400 plants

Le ministère de l’économie, des finances et du développement, à travers la direction générale des études et des statistiques sectorielle, a organisé ce samedi 14 septembre 2019 une campagne de reboisement de la ceinture verte de Ouagadougou dans l’arrondissement 4. Au total , 400 plants ont été mis en terre. La cérémonie de lancement de cette campagne de reboisement a été présidée par Mme Pauline ZOURE, ministre délégué chargée de l’aménagement du territoire représentant M. Lassané KABORE, ministre de l’économie, des finances et du développement.

L’idée de mettre en place une « ceinture verte » autour de la ville de Ouagadougou a germé en 1970 et visait à protéger la ville contre le vent et la poussière, à la création d’un espace de repos et de loisir, à la stabilité de l’équilibre écologique etc. De nos jours, la ceinture verte a connu progressivement une dégradation du sol et du couvert végétal et ne cadre plus avec les objectifs de départ. Pour y remédier, le ministère de l’économie, des finances et du développement, répondant à l’appel de Monsieur le Maire de la ville de Ouagadougou, entend apporter sa contribution pour la réhabilitation de la ceinture verte.

Au cours de ce lancement, environ 400 plants ont été mis en terre par les agents du département de l’économie, des finances et du développement avec le soutien et l’appui des populations riveraines. Selon Mme Pauline ZOURE, ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire, des dispositions ont été prises pour assurer l’entretien et le suivi de ces plants. « Une ville ne doit pas être bâtie seulement avec du bêton et du fer. Les arbres doivent impérativement avoir leur place pour créer une harmonie et une beauté paysagère rendant ainsi le milieu frais et doux avec de l’air purifié» a-t-elle fait remarquer, insistant sur la nécessité de réhabiliter cette ceinture verte. Pauline ZOURE a, par ailleurs, rassuré que le MINEFID poursuivra ses efforts de reboisement afin de contribuer à la restauration du couvert végétal du Burkina Faso.

Pascal Rouamba, directeur des aménagements paysagers de la commune de Ouagadougou, a au cours de son intervention, donné quelques prescriptions techniques aux différents participants avant le démarrage de la plantation d’arbres notamment les techniques recommandées pour planter un arbre. Ses recommandations ont été suivies et appliquées par les participants. A l’issu de la mise en terre des 400 plants, Mme Pauline ZOURE, ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire représentant a, au nom du ministre de l’économie, des finances et du développement, exprimé sa gratitude à l’ensemble des participants notamment les agents du département, les populations riveraines pour leur accompagnement.

A cette cérémonie, plusieurs entités étaient représentées dont le chef coutumier de Tanghin, la mairie de Ouagadougou, ainsi que l’association des pépiniéristes du Burkina. Tous ont salué cette initiative du MINEFID et souhaité que de telles actions soient perpétuées pour un bien-être économique et social des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*