A la uneGestion durable des terres

Lancement du projet « WEOOGO-PAANI »: la récupération de 2.800 ha en perspective

Dans la perspective de valoriser les potentialités écologiques des forêts dans un contexte marqué par la dégradation de la ressource forestière, le ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique, Batio BASSIERE a lancé le projet WEOOGO-PAANI a été lancé, jeudi 17 octobre 2019 à Manga.

9 milliards de francs CFA. C’est ce qui a été mis sur la table par la Suède pour financer ce projet de gouvernance locale des ressources forestières. Ce projet intervient dans 25 communes de 4 régions du Burkina dont 8 communes pilotes et 17 nouvelles communes. À en croire Batio Bassière, le projet WEOOGO-PAANI qui va impliquer davantage les acteurs locaux dans la protection des forêts devra leur permettre en outre d’en tirer des profits.  « si nous avons des ressources forestières aujourd’hui, c’est parce que nos devanciers nous les ont laissées et nous avons l’obligation de les léguer aux générations à venir pour qu’elles en profitent pleinement », a indiqué Batio Bassière invitant les populations à une pleine adhésion au projet. Dans son mot,  la chargée d’affaire de l’Ambassade de la Suède, Mia RIMBY, n’a pas manqué d’exprimer la fierté de son pays d’accompagner le Burkina-Faso dans la gouvernance locale des ressources forestières. « Ce projet devrait permettre d’impacter 600 entreprises villageoises, au profit de plus de 13000 femmes », a indiqué George BAZONGO, le premier responsable des opérations de l’ONG TREE AID. « Cette phase de mise à l’échelle vise la récupération de 2.800 ha et de près de 80.000 ha de terre aménagées et restaurées » , a-t-il ajouté.

Par Daouda Kinda 

lemonderural.com

Comment here