A la uneFlash InfoNews

Burkina : clap de fin de la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information

C’est à travers la remise des prix de « la déclaration photo snapseed » que les rideaux sont tombés sur la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information (SM-EMI), jeudi 31 octobre 2019 à Ouagadougou. Cet évènement s’est tenu du 24 au 31 octobre 2019.

Pendant une semaine, les participants ont appris à détecter les propos haineux sur les réseaux sociaux et à rédiger des articles de presse qui répond à l’éthique et à la déontologie.
Le bilan ? Partiellement satisfaisant, à en croire le coordonnateur général de la SM-EMI, Ousmane Sawadogo qui affirme que toutes les activités au programme de cette édition ont été réalisées. « Nous avons pu organiser l’atelier « Youth project » avec 12 participants sur le thème « ensemble contre la haine et la radicalisation sur les réseaux sociaux », le panel de discussion sur le thème : « professionnels des médias sociaux, blogueurs ou journalistes ? », la conférence publique sur le thème général de la SM-EMI :  » citoyens EMI : informés, engagés, habilités  » avec le communicologue Cyriaque Paré, l’atelier de production de contenus médiatiques sur le thème :  » jeunesse et médias » et la journée portes ouvertes », a déclaré Ousmane Sawadaogo.

Le coordonnateur général de la SM-EMI, Ousmane Sawadogo

Au terme de cette édition, la toute première fois au Burkina, le comité d’organisation pense avoir atteint ses objectifs. « Il était important pour nous d’initier des actions qui vont permettre aux jeunes de se protéger, de décrypter les informations vraies et celles fausses, de produire des contenus médiatiques en respectant non seulement l’éthique et la déontologie mais aussi le bon sens. Sur ces points, nous avons atteint nos objectifs », a assuré le coordonnateur général de la SM-EMI invitant les participants à être des messagers de paix et des ambassadeurs pour prôner le vivre ensemble. Notons que la cérémonie de clôture s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne au Burkina Faso. Ingo Herbert n’a pas manqué de saluer l’initiative de EducommunicAfrik qui permettra, pense-t-il, de renforcer la démocratie au Burkina Faso. Au cours de la cérémonie, des attestations ont été remises aux participants. Egalement les 3 meilleures déclarations photos ont été primées. Ainsi, les lauréats que sont Lengani Assanatou (1re), Amid Belem (2e) et Samiratou Bella (3e) ont reçu chacun un smartphone plus 50 000 FCFA pour le 1er, 30 000 FCFA pour le 2e et 20 000 FCFA pour le 3e. Les lauréats et les participants n’ont pas manqué de saluer EducommunicAfrik pour l’organisation de cet évènement qui leur a permis de renforcer leurs connaissances.

Par Daouda KINDA
lemonderural.com

Comment here