A la uneAgricultureEnvironnementFlash Info

UTILISATION DES PESTICIDES: Des journalistes renforcent leurs capacités

Le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles a initié, le 25 octobre 2019 à Ouagadougou, une session d’information et de formation au profit des journalistes sur l’utilisation des pesticides.
L’utilisation des pesticides même homologués présente des risques sanitaires avec des effets cancérigènes et endocriniens sur la population et pollue l’environnement. Cette formation qui a regroupé plusieurs journalistes des médias nationaux vise à renforcer leurs connaissances et les outiller afin de porter la bonne et juste information à la population et aux différentes cibles visées. L’initiative est du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, à travers la Direction générale des productions végétales (DGPV). Concrètement, il sest agi pour la DGPV d’outiller les hommes de médias sur les différents types de pesticides, les risques et avantages liés à leur utilisation, les bonnes pratiques d’utilisation et le cadre législatif et règlementaire du contrôle de la gestion des produits phytosanitaires.
Même s’il faut reconnaitre l’importance des pesticides dans la protection des végétaux contre les ravageurs, ne perdons pas de vue que leur usage surtout abusif peut créer de nombreux désagréments non seulement sur le plan de la santé, mais aussi sur les cultures et l’environnement. A côté de cela, les communicateurs ont soulevé la persistance de l’usage par des agriculteurs de certains pesticides non homologués qui, plus est, sont périmés, dégradés et importés de façon frauduleuse.
C’est pourquoi le directeur général des productions végétales, Pascal Soubeiga, a rappelé l’urgence et la nécessité pour les différents acteurs de se conformer à la législation en vigueur notamment la loi n°26-2017/AN sur le contrôle de la gestion des pesticides et de manipuler avec beaucoup de précautions les pesticides pour limiter les dommages car « le risque zéro n’existe pas ».
Pour réduire les risques liés à l’utilisation des pesticides, le ministère en charge de l’Agriculture utilise la formation comme une arme pour atteindre ses objectifs. Dans ce sens, des producteurs ont été formés sur la production et l’utilisation des biopesticides. Egalement, 2000 brigadiers phytosanitaires ont déjà reçu une formation dans le domaine. A côté de ces formations, le ministère mise également sur la communication. C’est pourquoi Pascal Soubeiga a sollicité l’appui des hommes de médias dans la production de « papiers » afin de sensibiliser la population. Pour leur part, les journalistes ont rassuré qu’ils mettront leurs « plumes, micros et caméras » au profit de la sensibilisation à l’effet de contribuer au changement des comportements.
Par Daouda KINDA

Comment here