A la uneElevageFlash Info

Production fourragère au Faso: Le ministre Koutou joint l’acte à la parole

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le fourrage, retenons qu’il s’agit d’un complément alimentaire pour les animaux dont l’apport nutritif se passe de tout commentaire. Il est le principal élément nutritif pour la production laitière,pour l’embouche, pour l’élevage tout court et ce, à des coûts très bas. Le fourrage constitue de ce fait une alternative crédible au coût exorbitant des autres composants alimentaires.
Pour ce faire, le ministère des ressources animales et halieutiques a fait de la promotion du fourrage un bras armé contre l’insécurité alimentaire en milieu pastoral. Il s’agit concrètement pour les éleveurs de se procurer de la semence fourragère disponibilisée auprès des services déconcentrés et de les semer à bonne date.
La promotion du fourrage a donné lieu à l’organisation depuis quelques années du concours national des meilleurs producteurs fourragers.

Le ministre Sommanogo Koutou (en chapeau) dans sa ferme

Après avoir prêché la bonne nouvelle partout au Burkina, le ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, a décidé de se mettre à la tâche lui-même.
Plus d’une dizaine d’hectares ont été consacrées à la culture d’une variété fourragère dont les céréales serviront au besoin humain et les tiges et les feuilles comme fourrage pour animaux. Le processus d’ensilage ( procédé de conservation du fourrage) a permis de sécuriser plusieurs tonnes de fourrage, toute chose qui met Mr Koutou sur la liste des candidats sérieux au titre du meilleur producteur fourrager au concours national.

Plus d’une dizaine d’hectares ont été consacrées à la culture d’une variété fourragère

Au-delà de cet engagement du premier responsable du département en charge de l’élevage, c’est la combinaison de l’acte et la parole qu’il faut retenir.
Professer la bonne parole,oui,mais surtout joindre l’acte au fait est un bel exemple à saluer.
Le ministre Koutou,par là-même, voudrait inviter les acteurs de l’élevage à faire de la production fourragère une activité habituelle dans leur tradition d’éleveurs et d’acteurs de l’élevage.
DCPM/MRAH

Comment here