Elevage, Flash Info

Burkina : le ministre Sommanogo Koutou inaugure une école de santé animale à Fada

Par arrêtés No 2019-22/MRAH /SG/DRH du 09 mai 2019 et No 2019-0189/MRAH /SG/DRH du 25 juin 2019 portant respectivement création puis ouverture d’écoles privées de formation professionnelle en élevage et de santé animale (EPESA ), Charles Lompo, promoteur, a été autorisé à faire fonctionner sa structure dans la ville de Fada.
Passée cette étape administrative, c’est finalement ce jour 09 novembre 2019 que le Ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, a procédé à l’inauguration de cette EPESA de Fada, aux côtés de plusieurs personnalités dont le Ministre des transports et de la mobilité urbaine, toute chose marquant le début effectif des activités pédagogiques.
Composée de salles de classe, d’une unité d’application des théories de soins vétérinaires, d’un laboratoire en construction, d’un espace multimédia, d’une bibliothèque et d’une salle de vaccination, l’EPESA de Fada a une capacité opérationnelle de 60 étudiants par an avec deux filières pour commencer : les agents techniques d’élevage et les Techniciens supérieurs d’élevage. Mieux, l’EPESA répond à un besoin de formation réel quand on sait que la région de l’Est dispose d’un potentiel énorme en élevage :11,3% des réserves faunique du pays, 11,4% du potentiel bovin, 10 4% des petits ruminants. La région abrite par ailleurs, le plus grand marché à bétail et la plus grosse unité de production laitière jusque là.
Tout en saluant l’Initiative de Mr Lompo, qui s’inscrit dans une dynamique engagée au niveau partenarial entre le gouvernement et les promoteurs privés, Sommanogo Koutou a indiqué qu’elle rentre dans la quête d’une amélioration de l’encadrement technique des professionnels du secteur de l’élevage et de l’exploitation des ressources halieutiques.
En effet,, a-t-il renchéri, le MRAH, depuis 2017, a entrepris d’autoriser la création d’écoles privées de formation en élevage et santé animale au Burkina Faso pour répondre à la forte demande.
C’est donc pour concrétiser cette volonté que le Ministre a bien voulu accompagner le promoteur, pour sa toute première fois, pour l’inauguration officielle de l’EPESA de Fada.
Sommanogo Koutou a, d’ores et déjà, rassuré qu’il sera sera présent, Dieu voulant, à la cérémonie de sortie de cette première cuvée 2019-2021, soit deux ans de formation théorique et pratique.
DCPM/MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*