Elevage

Fada N’Gourma: le Ministre Koutou échange avec les acteurs à la base

Rencontre avec le personnel de la région ( Gnagna, Komandjari, Gourma, Tapoa, Kompienga),visites de la mini-laiterie 《Nungu Kossam》, de la boucherie Yempabou et de la miellerie Sellitamba, remise de matériel de froid aux transformatrices de poisson et grands échanges avec les acteurs d’élevage et responsables de filières, telles ont été les grandes étapes de la journée du 08 novembre 2019 dans le cadre du déplacement du ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, dans la région de l’Est.
À tous les niveaux, Sommanogo Koutou a eu un message d’encouragement et de résilience à ses interlocuteurs directs.
Puis la politique du Ministère qui consiste pour l’essentiel à accompagner les acteurs regroupés autour de leurs filières a été rappelée et explicitée.
S’agissant des responsables de filières précisément, le ministre et sa délégation ont eu u e oreille attentive aux différentes doléances : problématique du pastoralisme avec ses corollaires de transhumance, de zones de pâture et de zones pastorales, les questions de santé animale, la subvention de l’aliment bétail et poisson,etc.
Au niveau du personnel, si l’approche participative et inclusive de management au MRAH a été saluée, il n’en demeure pas moins que des préoccupations essentielles subsistent : logistique, bureaux administratifs, matériels froid et informatique sont à renforcer.
Dans le contexte sécuritaire qui est le nôtre, le Gouverneur de la région, Saidou Théodore Prosper Sanou, à rappelé aux acteurs l’attitude de collaboration avec l’autorité compétente et ce, de façon automatique à chaque fois que la nécessité et le terrain l’imposeraient.
Ragaillardis et revigorés par cette visite longtemps attendue, les acteurs ont unanimement salué les efforts du gouvernement à leur profit.
Pour sa part, le ministre Sommanogo Koutou a tenu un langage de vérité emprunt de sincérité et de courtoisie pour expliquer la démarche progressive du gouvernement dans la réalisation des infrastructures et la mise en oeuvre des politiques sectorielles ( cas des abattoirs de Kaya, Tenkodogo, Pouytenga).
Il a réaffirmé sa disponibilité à demeurer aux côtés de ses collègues éleveurs pour les défis futurs.
DCPM/ MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*