A la une, Elevage, Flash Info

BURKINA : le secteur apicole se dote d’une stratégie de développement durable

Réunis en atelier, lundi 2 décembre 2019, les acteurs du secteur apicole ont fait le diagnostic du secteur afin de valider le document de stratégie nationale de développement durable de l’apiculture. L’activité est pilotée par le Secrétariat technique de l’apiculture (STA), une structure du ministère des Ressources animales et halieutiques.

En rappel, le gouvernement burkinabè à travers le ministère des Ressources animales et halieutiques a placé au centre de ses actions le développement du secteur apicole. Avec l’appui de la Banque mondiale, le gouvernement a mis en œuvre le Projet d’appui au développement du secteur de l’élevage au Burkina Faso (PADEL-B). Doté de 3 composantes, cet ambitieux projet vise à « améliorer la productivité et la commercialisation de la production animale non pastorale dans les chaînes de valeur sélectionnées et de renforcer la capacité du pays à faire face aux graves crises affectant le secteur de l’élevage et de fournir une réponse immédiate et efficace en cas de crise éligible ou d’urgence ». Assurément, avec les efforts fournis par le ministère en charge des ressources animales, la demande de miel et des autres produits de la ruche est de plus en plus croissante aussi bien sur le plan national qu’international.

Le présidium à l’ouverture de l’atelier

En témoigne, le récent Salon international de l’agriculture et des ressources animales organisé à Abidjan au cours duquel le miel burkinabè a été fortement prisé. Le ministère en charge des ressources animales se dit convaincu que l’existence de ce marché potentiel peut faire de la production du miel un pôle d’attraction pour l’émergence de nouveaux acteurs capables d’impulser un nouveau dynamisme à la filière apicole. En dépit de l’importance de la filière et des efforts déjà consentis, force est de constater qu’au niveau national, il n’existe pas encore à l’instar des autres filières, un document de stratégie.

Les participants à l’atelier

C’est dans ce cadre que le PADEL-B se propose de financer l’élaboration de la Stratégie nationale de développement durable de l’apiculture (SNDD-Apic) et son plan d’actions pour booster encore plus la filière apicole et lui donner la place qu’elle mérite. « C’est un document élaboré par une équipe pluridisciplinaire composée des cadres du ministère et des autres acteurs tels que l’interprofession du miel », a indiqué Issoufou Nana, secrétaire technique de l’apiculture au ministère en charge des ressources animales.

Issoufou Nana, secrétaire technique de l’apiculture

La validation du document, au cours de cet atelier, devra permettre aux acteurs de se doter d’un document de référence sur lequel « nous pouvons planifier toutes les actions et les activités à venir sur 5 ans ». « Les principales actions que nous ressortons c’est essentiellement le renforcement des capacités des apiculteurs et autres acteurs, le renforcement des capacités techniques en termes d’équipement, en termes de recherche de solution en matière de développement pour améliorer la productivité et la production en apiculture mais aussi améliorer la gouvernance en apiculture », a soutenu Issoufou Nana. Créé en 2016, le Secrétariat technique de l’apiculture a pour mission de concevoir et de mettre en œuvre la stratégie nationale de développement durable de l’apiculture, un document essentiel de base pour l’élaboration des autres plans d’actions.
Par Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*