A la une, Agriculture, Flash Info

AGRA-UNPCB: Les céréales à l’honneur !

Au Burkina Faso, les grands producteurs de coton sont aussi des grands producteurs de céréales.

Ainsi l’UNPCB à travers l’opération céréale qu’elle pilote depuis maintenant dix (10) ans, met en œuvre de façon permanente des actions afin de soutenir les producteurs dans la production céréalière. Cependant en dépit des différents efforts de part et d’autre, force est de reconnaitre que la chaîne de valeur actuelle des céréales notamment celle du maïs du Burkina est incapable de fournir des quantités suffisantes de qualité et selon la régularité répondant aux cahiers de charge des industriels et des entreprises de négoce professionnelle. Ainsi, très faiblement intégrée, elle n’offre pas de possibilités pour les banques et les institutions de financement de sécuriser leurs investissements. Pourtant, il y a d’énormes opportunités pour les producteurs de maïs, les industriels et les structures de financement du Burkina à travailler ensemble pour développer une chaîne de valeur industrielle maïs, car la demande des industries burkinabè est croissante et pourrait permettre de développer des marchés structurés.

Démonstration à l’aide…

Dans l’optique d’aider les acteurs des chaînes de valeurs maïs et niébé à surmonter leurs difficultés d’accès aux financements et aux marchés structurés, l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) a financé le projet « Développement des chaînes de valeur maïs et niébé intégrées aux systèmes financiers durables et aux marchés industriels » dont la mise en œuvre a été confiée au Cabinet d’Ingénierie et de Conseil en Développement d’Entreprise (ICDE) en consortium avec deux instituions de financement. L’objectif du projet est d’améliorer les revenus de 75 000 petits producteurs (maïs et niébé) et les bénéfices de SMEs à travers un meilleur accès au marché et au financement innovant dans les régions des Hauts Basins et des Cascades au Burkina Faso. Pour l’atteinte de ces objectifs, le projet a prévu d’organiser des séances de démonstration sur les équipements post-récolte afin de permettre aux producteurs de bien connaître les équipements existant et de les acquérir pour améliorer la qualité du maïs produit.

…d’une batteuse multifonctionnelle de SOLDEV

De ce fait, une équipe composée des membres du cabinet ICDE ainsi que les membres du Conseil d’administration et les techniciens de l’UNPCB, partenaire de mise en œuvre du projet, s’est rendue hier lundi 02 Décembre 2019 à Bama pour une séance de démonstration de la performance d’une batteuse multifonctionnelle au profit des producteurs membres de l’UNPCB. 

Les démonstrations ont porté sur le battage, l’égrenage et le vannage du maïs, du sorgho, du riz, du niébé. La phase de démonstration a été suivie de la promotion des technologies post-recoltes ainsi que de l’explication du mécanisme d’acquisition des équipements. Ce fut aussi l’occasion pour les producteurs de poser leurs inquiétudes et de formuler les doléances à l’endroit des partenaires mais aussi de l’entreprise SOLDEV chargée de fournir les équipements.

Phase des échanges à l’issue de la démonstration

Si la performance de l’appareil a été constatée et saluée à l’unanimité il ressort toutefois que des améliorations peuvent toujours être faites notamment pour ce qui est des roues et du démarrage manuel. Le Président de l’Union Provinciale du Houet Monsieur Bakary TRAORE a invité le cabinet à accélérer les procédures au regard de l’intérêt que eux, producteurs accordent à ce projet très louable.
Lentement mais surement l’agriculture burkinabé avance sur la route de l’excellence.
Franceline TIEMTORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*