A la une, Elevage, Flash Info

Techniques d’embouche : 30 productrices et producteurs du Nayala renforcent leurs capacités

Ils sont 30 venus des 05 communes de la province que sont Gassan, Gossina, Kougny, Toma et Yaba pour prendre part à l’atelier de formation en techniques d’embouche initié par la direction provinciale des ressources animales et halieutiques.

Selon Kombswendé Ouédraogo, directeur provincial au Nayala, le cheptel de la province est estimé à 92.120 bovins, 134.325 ovins et 223.515 caprins, faisant de l’élevage la seconde activité de la localité après l’agriculture.
Cependant, et c’est la tare de notre système de production, il est majoritairement extensif. Ce qui amenuise pleinement ses chances de jouer son rôle moteur à tous les niveaux.
Or, le Burkina Faso, avec le soutien de ses partenaires, a engagé des actions concrètes visant l’accroissement et l’intensification des filières de production animale.

Photo de famille

Au Nayala, l’on a mis l’accent sur la filière bétail/viande avec en toile de fond la technique d’embouche.
Plus concrètement, durant les cinq jours que durera la formation grâce aux soutiens financiers du FODEL et du CPAVI, les participants (20 hommes et 10 femmes) auront à traiter des techniques d’identification des bonnes races, de construction de l’habitat, de conduite de l’opération d’embouche, de gestion technico-économique d’une unité d’embouche et de valorisation des sous-produits de l’embouche.
Prenant en compte l’intérêt d’une telle activité pour l’essor des éleveurs, le ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, a tenu à assister au début des travaux. Ce dernier a invité les participants à une écoute active, au partage des expériences pendant et après la formation.
DCPM/MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*