A la une

Fête du poulet de Poa: Blandine KABORE, meilleure productrice avicole de la commune

Elle s’appelle Blandine KABORE, elle a été retenue comme étant la meilleure productrice de la commune de Poa en aviculture, à l’occasion de la 20e édition de la foire du poulet de ladite localité dans le Boulkiemde.

Organisée par « Action Vitale » et ses partenaires et soutenue par le gouvernement, l’édition de 2019 a été patronnée par le ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, qui avait à ses côtés d’autres membres de l’exécutif.
L’on retient de l’intervention du Président de « Action Vitale », Boureima Koanda qu’en 20 ans, beaucoup d’efforts ont été faits pour le rayonnement de la filière avicole à Poa, d’où le thème de la présente édition : Action Vitale : 20 ans au service du développement durable : acquis, insuffisances et perspectives.
En plus des recommandations issues du panel organisé à cet effet et qui tendent à l’accroissement de la productivité avicole, la structure organisatrice va progressivement transférer l’organisation de l’événement au conseil municipal. La réflexion va également aller dans le sens de la mise en place d’une unité de fabrique d’aliment volailles et d’une unité de transformation des produits avicoles, afin de faciliter l’écoulement sur le marché national.
En attendant, les acteurs seront bénéficiaires de boîtes à images et de fascicules traitant de l’aviculture.
Quant à Blandine KABORE, elle s’en sort avec une charette, deux pelles, une mangeoire, deux sacs d’aliments de la part du comité d’organisation. Une récompense qui sera doublée sur instruction du patron de la cérémonie.

Les gallinacés à l’honneur à la foire du poulet de Poa

En marge du cérémonial, la fête du poulet, ce sont aussi l’exposition vente, la gastronomie, le panel et l’animation culturelle et ce jusqu’au 24 décembre 2019.
Le ministre Koutou a rappelé la disponibilité du gouvernement à demeurer, dans sa politique en matière d’élevage, un tremplin pour le développement de la filière avicole.
DCPM/MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*