A la une, Elevage, Flash Info

Burkina: le ministère des ressources animales encourage l’engagement des acteurs

Les travaux de la 2eme session du conseil d’administration du secteur ministériel du MRAH se sont ouverts ce lundi 30 décembre 2019 à Manga, la cité de l’épervier, sous la présidence du ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou qui avait à ses côtés le Gouverneur de la région du Centre-sud.

Dans son discours introductif, le ministre a campé l’intérêt d’une telle assise : »Au-delà du caractère statutaire de cette instance, je voudrais surtout souligner, qu’elle est incontestablement le cadre privilégié de concertations, de partages d’expériences, de prospection et d’introspection individuelles et collectives de l’efficacité de nos actions au sein de l’administration, mais surtout de prise de décisions sans complaisance pour une atteindre optimale des résultats escomptés.
Ce 2ème CASEM de l’année 2019 de notre département se tient dans un contexte hostile marqué d’une part par atteinte dangereuse à notre identité de « peuple discipliné, travailleur, consciencieux », et d’autre part par une insécurité prononcée, soutenue par des attaques terroristes tous azimuts qui endeuillent au quotidien nos populations et affectent gravement l’atteinte des objectifs de développement voulus pour notre cher pays ».
Puis de renchérir sur l’importance du choix du thème, »développement des ressources humaines au MRAH : défis et perspectives »: »Le but recherché de ce cadre de dialogue est donc d’encourager davantage l’engagement des acteurs et des actrices du secteur de l’élevage tout entier sur la voie de la bonne gouvernance et du développement en dépit des rudes conditions auxquelles nous faisons souvent face ».
En plus du Plan d’action triennal glissant 2020-2022, du Programme d’Activités ainsi que du Plan de passation des marchés de l’année 2020 qui seront examinés, les participants auront droit à une communication sur le thème livré par Francis Paré, ancien directeur général de la fonction publique.

Le ministre est également revenu sur les grands acquis de son département qui se déclinent comme suit:
– la réalisation de 30 parcs de vaccination, de 51 forages pastoraux et de13 boulis ;

– la distribution de 59 070 kg de semences fourragères aux producteurs ;

– l’insémination de 1 296 vaches avec des semences de races laitières ;

– la construction de 773 biodigesteurs ;

– l’exportation de 6 490 tonnes de viande ;

– la production de 201 602 kg de miel brut et la transformation de 69 848 kg de miel ;

– l’exportation de 18 027 cuirs bruts et de 60 394 peaux brutes ;

– le financement de 1264 projets d’un montant de deux milliards deux cent quatre-vingt-deux millions (2 282 000 000) FCFA.

– la vaccination de 2 600 000 têtes de bovins contre la PPCB, de 17 500 500 têtes de volailles et de 2 500 000 têtes de petits ruminants contre la PPR ;

– la saisie et la destruction de produits animaux et halieutiques inappropriés dont des œufs, du poisson, de coquelets, de pondeuses et de poussins ;

– la production de 27 902 tonnes de produits halieutiques dont 27 350 tonnes par la pêche et 552 tonnes par l’aquaculture ;

– l’élaboration des annuaires statistiques 2017-2018 ;

– la mise en place d’une nouvelle plateforme informatique de gestion des données statistiques sur les ressources animales et halieutiques dénommée ENDRAH ;

– l’organisation du premier examen national des agents techniques et des techniciens supérieurs d’élevage, etc.
Afin de mener des échanges inclusifs, l’ensemble des directeurs provinciaux ont été conviés à cette instance, pour la première fois depuis 2015.
DCPM MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*