A la une, Eau, Flash Info

Ministère de l’eau et de l’assainissement : le bilan de 2019 assez satisfaisant

Au seuil de cette nouvelle année, le personnel du ministère de l’Eau et de l’Assainissement a présenté, vendredi 10 janvier 2020 dans les locaux de l’institution à Ouagadougou, ses vœux au premier responsable du département.

C’est devenu une tradition au ministère de l’Eau et de l’Assainissement. Chaque année, le personnel a pour habitude de se retrouver autour du premier responsable du département pour se souhaiter des vœux de santé et de succès.  Au cours d’une cérémonie sobre, vendredi dernier, les agents, par le biais du secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Alassoun Sori, ont réaffirmé leur engagement à soutenir le ministre Niouga Ambroise Ouédraogo dans la conduite de la politique gouvernementale en matière d’eau et d’assainissement. Pour l’année écoulée, le bilan du département est assez satisfaisant, à en croire Alassoun Sori. Au nombre des réalisations, le tableau de 2019 affiche l’inauguration officielle du barrage de Samendéni et l’achèvement des travaux confortatifs (recalibrage du fleuve Mouhoun sur 2,5 kms) ; la réception des travaux de quatre barrages réhabilités (Boulpon, Yaïka  Goumogho et Seboun) ; l’achèvement des études techniques de faisabilité et d’exécution des barrages de Ouessa, Banwaly, Bassiéri dont les rapports APD sont disponibles ; la réalisation en cours des études APD du barrage de la Bougouriba dont les rapports sont attendus au cours du 2è trimestre de l’année 2020 ; la réalisation des études de 19 petits barrages en phase APS. A cela s’ajoutent la poursuite et l’avancée majeure des études d’aménagement du fleuve Mouhoun à hauteur de 75% ; l’achèvement des études techniques et l’élaboration d’un schéma d’aménagement de l’espace naturel du lac Dem ; le recouvrement de 507,21 millions de FCFA au titre de la CFE sur une prévision de 761,7 millions de FCFA dans un contexte de réticence de certains contribuables ; la validation du SDAGE de l’espace de gestion du Nakanbé par le Conseil National de l’Eau (CNEau) et la Commission Nationale d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (CNADDT) ; la validation de sept  (07) études thématiques dans le cadre de l’élaboration de l’état des lieux des ressources en eau du Gourma et du Liptako.

Le personnel du ministère s’est engagé à poursuivre les efforts pour des résultats beaucoup plus reluisants

Pour accroître l’accessibilité des populations surtout rurales à l’eau potable, le secrétaire général du ministère de l’eau note la réalisation de   1588 forages et la réhabilitation de 598 autres ; la réalisation de 34 forages à gros débit ; la réalisation de 409 kms de réseau supplémentaire de distribution d’eau, de 24 325 branchements particuliers et de 126 bornes fontaines ainsi que la réduction du tarif de l’eau en milieu rural. En matière d’assainissement, Alassoun Sori précise qu’environ 18 000 latrines familiales et de 263 latrines institutionnelles et publiques ont été réalisées. Outre ces réalisations, le représentant du personnel souligne d’autres actions sont en cours et viendront certainement conforter ce bilan qui déjà force l’admiration. « Nos efforts ont permis entre autres, de desservir environ 920 000 personnes supplémentaires en eau potable sur l’ensemble du pays ; de favoriser l’accès d’environ 188 000 personnes supplémentaires à l’assainissement ; d’améliorer considérablement les activités socio- économiques dans les localités bénéficiaires des barrages et retenues d’eau réalisés ou réhabilités ainsi que la gouvernance du sous-secteur par la déconcentration et une meilleure implication de l’ensemble des acteurs », a soutenu Alassoun Sori, indiquant que « ces résultats témoignent de la vivacité du Ministère et du sous-secteur ».

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo

Tout en exprimant ses vœux de santé et de bonheur au personnel, le ministre en charge de l’eau qui avait à ses côtés son collègue de l’Agriculture, Salif Ouédraogo, a remercié l’ensemble du personnel pour les mots combien touchants exprimés à son égard ainsi qu’aux membres de sa famille. Il s’est engagé, par ailleurs, à s’investir dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents pour plus de résultats.

Par Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*