A la une, Flash Info, News

Assainissement: la Sissili veut mettre fin à la défécation à l’air libre à l’horizon 2020

La DREA-COS (Direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-ouest) en collaboration avec l’UNICEF Burkina et l’ONG-D/Association Paix et Solidarité (APS), a organisé les 23 et 24 janvier 2020 à Léo, un atelier de réflexion sur « l’Initiative Sissili  (FDAL) à l’horizon 2020 ». Cette rencontre a réuni l’ensemble des acteurs de mise en œuvre de l’ATPC dans la province.L’atelier a été présidé par Sié Aristide KAM Haut-Commissaire de la Province de la Sissili.

Le Burkina Faso a adopté en 2014 une stratégie pour la mise en œuvre d’une approche dénommée Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) dont l’objectif est d’éradiquer la Défécation à l’Air Libre (DAL). Pour l’atteinte de cet objectif dans la province de la Sissili plusieurs actions sont mises en œuvre depuis 2016. Néanmoins, il y’a des défis majeurs à relever pour mettre fin à la Défécation à l’Air Libre (FDAL) dans la province. Il s’agit notamment de la rechute de certains villages, de l’arrivée de déplacés internes dans les villages certifiés FDAL, des latrines non précaires réalisées par les populations et du déclenchement des communes urbaines. Au regard de ces défis, la Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement du Centre-Ouest (DREA-COS) en collaboration avec l’UNICEF Burkina et l’ONG-D/Association Paix et Solidarité (APS), a organisé les 23 et 24 janvier 2020 à Léo, un atelier de réflexion sur « l’Initiative Sissili FDAL à l’horizon 2020 ». L’objectif de cette rencontre selon le Haut-Commissaire de la Province de la Sissili, Sié Aristide KAM, est de permettre aux autorités locales, acteurs et partenaires de la province de faire l’état des lieux de la mise en œuvre de l’ATPC en vue de la suite des actions à conduire.
Il a indiqué que depuis le démarrage des activités en 2016, 80 villages certifiés FDAL, 112 villages déclarés FDAL et 148 villages déclenchés sur 152 villages que compte la province. Cependant, malgré les défis à relever le responsable de la province est confiant par rapport à l’atteinte des objectifs. « Au regard des engagements qui ont été pris par les autorités provinciales, communales, coutumières, religieuses, toutes les couches sociales et les différents partenaires, nous avons foi que d’ici fin 2020 toute la Province de la Sissili sera FDAL», a-t-il souligné.
Les participants aux travaux de réflexion ont formulé des recommandations pour l’atteinte des objectifs, notamment la certification et le déclenchement des villages restants et des déplacés internes.
En rappel, cette approche met l’accent sur l’engagement de la communauté à adopter un changement de comportement durable en matière d’hygiène et d’assainissement. Les communautés elles-mêmes prennent conscience des mauvaises pratiques et décident de résoudre leurs propres problèmes d’assainissement en réalisant leurs propres latrines. Le changement comportemental dans ces villages en matière d’assainissement est très appréciable à tel point que les populations créent elles-mêmes des ouvrages d’assainissement adaptés à leurs conditions de vie. Certains villages ont réussi à inclure dans leurs traditions, les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement.

Madina OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*