A la une, Agriculture, Flash Info

Coton biologique et équitable : l’UNPCB prévoit une production de 2285 tonnes pour cette campagne

Les 06 et 07 Mars de l’année 2019, ils s’étaient réunis, tous les acteurs du programme coton biologique pour mener une réflexion visant à donner une nouvelle impulsion dans la perspective d’une rentabilité et d’une durabilité du système de production, gage d’une autonomisation de la sous filière coton biologique. Cette année encore, un atelier à réunis l’UNPCB et ses partenaires les 02 et 03 juin 2020. Ce fut une occasion pour les participants de se féliciter pour les résultats atteints mais aussi d’échanger afin de trouver des solutions idoines pour être plus productifs d’autant plus que cette sous filière possède désormais son usine d’égrenage inauguré le 30 janvier 2020 par le Président du Faso himself.

Même si l’objectif de 2285 tonnes n’a pas été atteint, le bilan de la campagne écoulée est tout de même encourageant. En effet, cette campagne a connue une augmentation des rendements de près de 5% par rapport à 2018 avec 1388 tonnes en 2019 contre 1097 tonnes en 2018 et une augmentation de la production de 26% par rapport à 2018 avec 424 kg/ha en 2019 contre 402kg/ha en 2018.
L’installation tardive des pluies (semis tardif 49%) et les poches de sécheresse (3 à 4 semaines), les opérations de semis et ré-semis qui ont continué jusqu’à la dernière décade du mois de Juillet dans certaines zones, la démotivation des producteurs due au retard récurent de paiement des revenus coton graine biologique sont entre autres selon Mandé DIALLO, chargé de la production, les facteurs explicatifs de cette contre-performance.
Pour ce qui est de la commercialisation du coton fibre, quatre contrats de 425 tonnes de fibre ont été signés avec les partenaires commerciaux. GUIRO Djeneba, chargée de la commercialisation a souligné dans son exposé que « 99,10% de la production campagne 2019/2020 a une bonne longueur de soie contre 98,76% de la campagne antérieure ».
A l’issu de la présentation de ce bilan, de commun accord avec le dispositif terrain du coton biologique, des objectifs ont été fixés par zone de production. L’UNPCB prévoit clore avec la campagne 2020-2021 avec un rendement moyen de 450 Kg à l’hectare et une production en coton graine de 2285 tonnes sur une superficie totale de 5078 hectares avec un total de 11.150 producteurs.
Les trois fermes semencières d’une superficie moyenne de 18 hectares dont l’objectif est la production de semences biologique de qualité au profit des producteurs prévoient produire 12 tonnes de coton graine pour cette campagne 2020-2021.
La mise en œuvre des recommandations formulées de part d’autre et portant essentiellement sur le redéploiement de la semence de coton et de fertilisants biologique par unité de production, le redéploiement des agents à l’intérieur des zones de productions et le renforcement du suivi des producteurs devra permettre d’atteindre les objectifs fixés. Delphine ZOUNGRANA, Chef de Département des Services Techniques a invité les agents terrain dans leur accompagnement technique « à mettre l’accent sur l’intensification, l’amélioration des rendements et l’optimisation de la fumure organique ».
Au cours de cette rencontre, 11 agents terrain qui se sont distingués par leur travail, ont reçu des félicitations de leurs supérieurs hiérarchiques et du Conseil d’Administration. Avec une production de plus de 50 tonnes chacun, ils représentent à eux 11, 44% de la production totale de la campagne écoulée.
Pour le président de l’UNPCB Monsieur Bambou BIHOUN « ce sont des exemples à suivre et chacun est capable d’obtenir de tels résultats ». Bernard ZOUGOURI le Directeur Général de l’usine secobio ayant pris part à la première journée de cet atelier à affirmer sa disponibilité et son engagement pour une collaboration étroite avec l’UNPCB afin de révolutionner cette sous-filière.
L’atelier a été enrichissant et le coordonnateur de l’UNPCB, Kalo MILLOGO, a invité tout un chacun à redoubler d’effort car ce programme coton biologique est d’une importance cruciale pour la survie de l’Union. Il y va de l’intérêt de tous à prendre conscience de cela et à retrousser les manches pour hisser haut le drapeau de la production cotonnière biologique.

Service Communication UNPCB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*