A la une, Elevage, Flash Info

Burkina : Des kits d’installation pour des jeunes agropasteurs de l’Est

Maimounata Thiombiano de Kompienga en restauration, Yamtouaba Lompo de Botou en menuiserie, Dassiena Lompo de Diapaga en saponification, Sayouba Sebgo de Foutouri en soudure, Bouabia Bourgou de Diapaga en plomberie, Boubacar Salao de Kantchari en mécanique auto et Dorcasse Tandamba de Madjoari en tissage, ce sont sept jeunes et femmes parmi les 29 heureux du jour qui ont reçu leurs différents kits d’installation, symboliquement, ce jour vendredi 12 juin 2020 dans l’enceinte de l’antenne de Fada N’Gourma du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel-Burkina (PRAPS-B).

Devant le Haut-commissaire du Gourma, Jean-Yves Beré, représentant le Gouverneur de la région, le porte-parole des bénéficiaires,au nom du groupe, a juré bon usage, détermination et abnégation dans l’exercice de leurs métiers, toute chose devant faciliter leur insertion socioprofessionnelle. C’est du reste dans cette dynamique que dans sa composante 4, et conformément à l’un des objectifs stratégiques de l’axe 3 du PNDES,  » promouvoir l’emploi décent et la protection sociale pour tous, notamment les jeunes et les femmes », que le Praps a, formé et accompagné ces 29 jeunes. Il s’agit concrètement pour le ministère des ressources animales et Halieutiques qui assure la tutelle technique du projet, de contribuer à diversifier les sources de revenus des jeunes issus des millieux pastoraux, de leur permettre de faire face aux chocs des crises pastorales et d’améliorer l’employabilité de ces derniers.
Au nom du ministre des ressources animales et halieutiques, Son conseiller technique, Alain Sawadogo, s’adressant aux bénéficiaires, a insisté sur les efforts et les attitudes qui doivent être les leurs afin qu’ils deviennent des entrepreneurs confirmés et fiers de l’être. D’ailleurs, à cette formation professionnelle, les bénéficiaires ont été entretenus sur les rudiments de gestion d’une micro-entreprise par la chambre de commerce et d’industrie du Burkina.
Ce sont, à ce jour, 82 agropasteurs qui ont été formés aux métiers depuis 2018 par le projet dans la région de l’Est. En intégrant les coûts des différents kits, ce sont au total plus de 80 millions qui été mobilisés.
Rappelons, qu’en 2018, les pionniers dans cette initiative était 11. En février 2020, ils étaient 42 et ce 12 juin 2020, 29 ont bouclé le cycle.
DCPM/MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*