A la uneAgriculture

Dans la ville d’Agadez, la vente ambulante de moringa

Pour nous, habitants de Niamey, nous connaissons les vendeurs ambulants pour un tas de produits agricoles (fruits, ail, gingembre, oignon, igname, djakatou, etc.) mais jamais les feuilles fraiches de moringa. C’est à Agadez que s’est développée cette pratique. Les feuilles sont récoltées très tôt le matin dans les jardins (photo4) et sont acheminées sur le marché de gros des légumes. Les vendeurs ambulants prennent les feuilles de moringa au marché et les couvrent avec des sacs en jute humidifiés pour qu’elles gardent leur état frais (photo2). Chacun prend sa direction et son circuit préféré. 

Un « fagot » pèse environ 1 kg et se vend 250 à 300 F.CFA en cette période (photo3) mais pendant le mois de Ramadan le prix monte jusqu’à 350 F.CFA. A l’instar des autres villes du Niger, consommation et production du moringa frais sont en augmentation régulière à Agadez.
Commentaires du personnel féminin du RECA à la vue de ces photos, des vendeurs pourraient se lancer à Niamey, ils gagneraient dans ce type de vente.
Envoi d’Ibrahim Rabiou / Conseiller Agricole / Chambre Régionale d’Agriculture d’Agadez

Comment here