A la une, Agriculture, Elevage, Flash Info

Burkina: le ministre Sommanogo Koutou passe ses vacances dans ses champs

Partager et accompagner,
Avancer vers un mieux-être

L’Abbé Pierre, fondateur de Emmaüs International, mouvement de solidarité active contre la pauvreté et l’exclusion, dans »La force des infiniment petits »(2019) a rapporté dans son « Discours au palais des congrès » de Paris du 23 novembre 1984, que « le contraire de la misère ce n’est pas la richesse, le contraire de la misère, c’est le PARTAGE ».

La théorie dans le monde rural, c’est bien. La pratique, c’est mieux. Rassembler les siens dans une dynamique collective aux intérêts individuellement répartis, c’est encore mieux.

Depuis le début de mes petites vacances de cette année, je me suis entièrement consacré à mes travaux champêtres.
Il ne s’agit pas pour moi de « passer voir ». Il s’agit précisément de me mettre avec mes frères et sœurs au travail rural,aux tâches champêtres.

La déclinaison des conseils pratiques des techniciens en agriculture et en élevage trouve toute sa quintessence dans cette exaltante occupation.
Mes spéculations vont des céréales aux espèces fourragères.
Toute l’organisation repose sur l’entretien des plants en même temps que l’apprentissage sinon la vulgarisation des bonnes pratiques agropastorales.

Sans prétention aucune, nos braves paysans et pasteurs étant passés maîtres de la production agropastorale depuis des lustres, je voudrais les inviter à adhérer fortement au paquet technologique mis à leur disposition par leurs encadreurs respectifs.
Comme j’aime à le répéter, personne ne viendra nous aider à développer notre secteur rural.

Pour ma part, la tendance est bonne. L’élan collectif est enclenché. Nos valeurs endogènes restent notre socle pour amorcer notre propre autonomie.
Lutter contre la pauvreté, c’est aussi partager les approches pour sortir son semblable de son état d’assistanat.

Et Thomas Sankara de conclure, » l’aide doit aider à combattre l’aide ».
Bonne saison pluviométrique à tous les paysans du Burkina Faso.
Sommanogo Koutou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*