A la une, Agriculture, Flash Info

Campagne agricole: le  « grenier du Faso » porte de grands espoirs

 Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUÉDRAOGO, s’est enquis de l’état d’évolution de la campagne agricole dans la région de la Boucle du Mouhoun, le mardi 25 août 2020.

Dans la Commune de Solenzo, notamment dans le village de Ban, à 165 km de Dédougou, le Chef du Département de l’Agriculture a visité un bas-fond rizicole de 350 ha. Le ministre Salifou OUÉDRAOGO a salué la contribution des acteurs à l’atteinte de l’Initiative présidentielle « Produire un million de tonnes de riz paddy d’ici à 2020 ». Le groupement des producteurs de riz espère une une production de 450 tonnes pour une valeur de 67 500 000 francs CFA.
Le ministre Salifou OUÉDRAOGO a exprimé sa disponibilité à soutenir davantage la coopérative par la mise à disposition de facteurs de production et de matériel de transformation du riz.
Dans le village de Dissenkuy, dans la commune de Solenzo, la délégation ministérielle a traduit ses encouragements à la Société coopérative Mugnussi des productrices de niébé. Elles ont bénéficié d’une dotation de semences et d’engrais, ainsi que de l’appui-conseil agricole. Marquant son attachement au développement des légumineuses au Burkina Faso et à l’épanouissement de la femme rurale, le ministre Salifou OUÉDRAOGO a plaidé auprès des propriétaires terriens pour la mise à disposition et la sécurisation foncière d’une superficie de 02 ha au profit de la Coopérative Mugnussi. Grâce au soutien du Projet 1 du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel ( P1-P2RS), le groupement des productrices de niébé s’est mis en conformité avec l’acte uniforme OHADA relative aux sociétés coopératives. Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles a décidé d’installer sur le site le modèle d’exploitation agricole performant et résilient au changement climatique pour une production agricole continue. Il a engagé le Projet d’appui à la promotion des filières agricoles ( PAPFA) à doter la Société coopérative des productrices de niébé de Dissenkuy d’un magasin, conformément au souhait de ses membres. Sur le champ, il a remis aux actrices des sacs triple fond, du matériel et des produits de protection phytosanitaire.
A Dio, dans la commune de Sanaba, le patron du Département de l’Agriculture a salué les efforts de l’agriculteur Paul DIARRA. Sur une superficie de 35 ha environ, il produit du coton en semences, du mil, du maïs, du sorgho, du soja, du sésame et de l’arachide. Le ministre Salifou OUÉDRAOGO a apprécié  » les merveilles  » réalisées par les producteurs de cette partie du pays. Si la campagne agricole y a été marquée par une installation tardive de la pluviométrie, les cultures présentent un bon niveau d’évolution. L’illustre hôte a dit son espoir d’une campagne agricole fructueuse si la tendance pluviométrique se maintient. Les céréales sont en début de montaison en général et en floraison par endroits. Le coton est au stade de ramification. La situation phytosanitaire est relativement calme, avec quelques attaques de la chenille légionnaire.
 » Le grenier du Faso » représente les plus grandes prévisions de productions céréalières, soit 1 045 264 tonnes. Pour atteindre ce résultat, le Département en charge de l’Agriculture et ses partenaires ont aménagé au profit des producteurs 1 750 ha de bas-fonds, tout en en leur fournissant 1 900 tonnes de semences, 4 200 tonnes d’engrais et 46 tracteurs.
Dans le cadre de l’Initiative présidentielle « Produire un million de tonnes de riz paddy d’ici à 2021 », les producteurs ont reçu des appuis pour le labour de sites collectifs et individuels de production rizicole, 520 tonnes de semences et 1 270 tonnes d’engrais.

Source : DCPM MAAHA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*