A la uneEauFlash Info

Accès à l’eau potable: des parlementaires ouest-africains font front commun

Le Réseau des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement en Afrique de l’Ouest (REPHA – AO) a été mis en place le jeudi 27 août 2020, à l’occasion d’un atelier, à Ouagadougou. Ce réseau constitue un cadre de réflexion et d’action pour un meilleur engagement politique et social en faveur de la promotion de l’accès équitable à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement en Afrique de l’Ouest.

Des parlementaires du Burkina Faso, du Mali, du Niger, de la Côte d’Ivoire, du Tchad et du Bénin se sont réunis au sein d’un réseau pour promouvoir l’accès équitable à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement en Afrique de l’Ouest. Il s’agit du Réseau des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement en Afrique de l’Ouest (REPHA – AO), mis en place le jeudi 27 août dernier, à Ouagadougou.

Alidou Sanfo, coordonnateur du REPHA-BF

Contexte sanitaire oblige, les parlementaires des autres pays n’ont pu effectuer le déplacement de Ouagadougou. Toutefois, ils ont pu participer aux travaux grâce aux nouvelles technologies. Le réseau constitue un cadre ouest-africain d’échanges et de concertation autour des questions liées aux problèmes d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement et de contribuer à l’amélioration de la qualité des services liés à ces trois secteurs. La mise en place du REPHA-AO est l’aboutissement d’une volonté nourrie depuis longtemps par le Réseau des parlementaires burkinabè pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement (REPHA-BF) de partager son expérience avec d’autres parlementaires de la sous-région. Cette volonté, a rappelé Alidou Sanfo, coordonnateur du REPHA-BF, a été retardée par la pandémie de la Covid 19. Pour lui, les parlementaires ont un rôle important à jouer dans l’atteinte des objectifs liés à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement « parce que le Parlement est le lieu où toutes les questions d’intérêt national sont débattues ». Maintenant que le réseau est mis en place, les parlementaires ouest-africains entendent travailler à l’atteinte des objectifs.

Par Yvan Kouyaté

Comment here