A la une, Agriculture, Flash Info

Burkina :une Interprofession filière maïs mise en place

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, a présidé la cérémonie de mise en place officielle de l’Interprofession de la filière maïs du Burkina Faso (IMA-BF), le jeudi 3 septembre 2020 à Ouagadougou. Cette initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la structuration de la filière maïs, financé par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Le président du Comité Interprofessionnel des Céréales et du Niébé du Burkina (CIC-B), Lendi DABA, a remercié les différents acteurs du département en charge de l’Agriculture pour l’appui dont ils ont bénéficié dans le cadre de la mise en œuvre de l’interprofession. « Cette initiative va permettre une meilleure organisation de la filière », a affirmé Mamounata VELEGDA, présidente du Conseil d’administration de l’Interprofession de la filière maïs du Burkina Faso.

Le présidium

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, a précisé que cette rencontre entre dans le cadre de la vision du Chef de l’Etat de mettre l’accent sur les filières porteuses dont celle du maïs. « Nous devons mieux nous organiser pour que ces filières puissent apporter des revenus non seulement aux producteurs mais également à tous les autres acteurs », a-t-il dit. Et d’ajouter que la mise en place de l’interprofession va permettre aux différents acteurs de défendre leurs intérêts et de faire face aux exigences de l’extérieur ainsi que des autres acteurs en vue de relever les défis de la sécurité alimentaire au Burkina Faso.

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, a présidé la cérémonie de mise en place officielle de l’Interprofession de la filière maïs du Burkina Faso (IMA-BF), le jeudi 3 septembre 2020 à Ouagadougou. Cette initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la structuration de la filière maïs, financé par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Photo de famille

Le président du Comité Interprofessionnel des Céréales et du Niébé du Burkina (CIC-B), Lendi DABA, a remercié les différents acteurs du département en charge de l’Agriculture pour l’appui dont ils ont bénéficié dans le cadre de la mise en œuvre de l’interprofession. « Cette initiative va permettre une meilleure organisation de la filière », a affirmé Mamounata VELEGDA, présidente du Conseil d’administration de l’Interprofession de la filière maïs du Burkina Faso.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, a précisé que cette rencontre entre dans le cadre de la vision du Chef de l’Etat de mettre l’accent sur les filières porteuses dont celle du maïs. « Nous devons mieux nous organiser pour que ces filières puissent apporter des revenus non seulement aux producteurs mais également à tous les autres acteurs », a-t-il dit. Et d’ajouter que la mise en place de l’interprofession va permettre aux différents acteurs de défendre leurs intérêts et de faire face aux exigences de l’extérieur ainsi que des autres acteurs en vue de relever les défis de la sécurité alimentaire au Burkina Faso.

Source : DCPM MAAHA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*