A la uneAgricultureElevageFlash Info

Bálo d’Or : le monde paysan à l’honneur

Les exploitants familiaux ou encore Bálo d’Or étaient à l’honneur le jeudi 1er octobre 2020 à Ouagadougou. C’est une soirée dédiée aux petits acteurs évoluant dans le secteur agro-sylvo-pastoral. Une initiative de la coalition d’OSC forte de dix-huit (18) membres dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Voix pour le Changement en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles.

Nul doute sur la place, le rôle et la contribution des exploitations familiales dans l’alimentation, la lutte contre la malnutrition, l’économie nationale et le développement en général du pays. C’est pourquoi, le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro agricoles a décidé d’accompagner et de soutenir cette initiative qui vise à magnifier le monde agro-sylvo-pastoral. Ce sont les premiers mots du ministre en charge de l’agriculture, Salifou OUEDRAOGO.

Ils sont au total 16 lauréats tous des sous–secteurs confondus (agriculture, élevage, environnement) à être retenus pour les prix d’excellence. Le meilleur de toutes les catégories confondues est Bassirou SIENNOU de la région de la Boucle du Mouhoun. Il remporte donc le premier prix de la première édition du Bàlo d’Or. C’est un trophée d’une valeur de 15 millions de francs CFA qui lui a été remis par le Président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian KABORE dont la présence a rehaussé l’éclat de cette soirée. Le chef de l’Etat a indiqué à l’endroit des lauréats qu’ils ont désormais de nouvelles responsabilités, celles qui font d’eux des modèles pour leurs pairs. A ce titre, ils doivent faire de la promotion et du soutien des acteurs vivants dans leurs environnements une nécessité, a-t-il soutenu. 

La transformation structurelle de l’économie du Burkina Faso voulue par le Président du Faso à travers la mise en œuvre du Programme national de développement économique et social (PNDES) implique une véritable amélioration des performances des piliers et des leviers sur lesquels repose l’économie nationale, a précisé le ministre Salifou OUEDRAOGO. Cela poursuit-il, entend développer durablement le secteur agro-sylvo-pastoral, faunique et productif.

Cette première édition a été une aubaine pour les organisateurs de saluer les efforts des devanciers qui se sont illustrés à travers leurs actions dans la lutte pour assurer la sécurité alimentaire.            

Le Service d’Information du Gouvernement

Comment here