A la uneEauFlash Info

Accès à l’eau potable au Burkina: le Plateau Central occupe la 3ème place

L’un des défis du Ministère de l’eau et de l’assainissement est de faire évoluer le taux d’accès à l’eau potable de 65% en 2015 à 100% en 2030. La Région du Plateau Central est bien partie pour gagner ce pari. Avec un taux d’accès à l’eau potable de plus de 84% enregistré en fin 2019, cette Région occupe le troisième rang en termes d’accès à l’eau potable au Burkina Faso. Elle a accueilli du 16 au 17 octobre 2020, des journalistes dans le cadre d’une caravane de presse organisée par le ministère.

Dans le volet Approvisionnement en eau potable, deux infrastructures ont fait l’objet de la visite des hommes de médias. Le premier ouvrage est l’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) du village de Songpelcé dans la commune de Ziniaré, réhabilitée en 2017. Composé d’un forage de 5m3 de débit et équipé d’un château d’eau de 20m3 et de 6 bornes fontaines, l’ouvrage s’étend sur un réseau de plus de 6 km et fonctionne à base de l’énergie solaire de 4500 w. Selon le chef de Songpelcé, la réhabilitation de cet ouvrage a résolu en grande partie le problème d’approvisionnement en eau potable dans le village. « On ne peut pas dire qu’il n’y a plus de problème d’eau mais comparé aux années antérieures, c’est nettement mieux, parce que les populations se ravitaillaient au niveau du barrage et pour les animaux et pour les autres besoins des ménages » a-t-il expliqué. Après Songpelcé la veille, les caravaniers ont mis le cap samedi 17 octobre 2020 sur le village de Sao dans la commune de Boussé. Ils ont été accueillis par le chef de Canton entouré de nombreux collaborateurs. Ils ont visité dans ce village, une autre Adduction d’Eau Potable Simplifiée réalisée en 2016. Avec pour source, un forage de 12m3 de débit, l’ouvrage fonctionne grâce à l’énergie solaire de 6 000 w et comprend 6 bornes fontaines et château d’eau de 50 m3 connectés par un réseau d’une longueur de près de 11 km et demi. Les bénéficiaires se réjouissent de la réalisation de l’ouvrage. « Notre corvée liée à la recherche de l’eau a considérablement diminué avec l’implantation de l’ouvrage. Avant nous dépensions de l’énergie au niveau de la pompe à motricité humaine mais maintenant, il suffit de venir ouvrir le robinet et remplir ton récipient » a laissé entendre Antoinette SAWADOGO, l’une des bénéficiaires. Si les populations ne peinent plus à trouver l’eau potable pour l’alimentation des ménages, c’est grâce à l’Etat qui a injecté près d’un milliard francs CFA dans la réalisation et la réhabilitation d’ouvrages d’approvisionnement en eau potable dans la région sur la période de 2016 à 2020, soutien la Directrice Régionale de l’eau et de l’assainissement du Plateau Central, Aline KABORE. Ces financements ont servi à la réalisation de 503 forages et la réhabilitation de 240 autres ainsi que la réalisation de 54 Adductions d’eau potable Simplifiée sur la même période.

DCPM/MEA

Comment here