A la uneFlash InfoNews

Assainissement : seulement un taux d’accès de 17,2% dans le Kourwéogo

En 2012 Gantodogo, un village situé dans la commune de Laye n’a bénéficié que d’une latrine dans la répartition communale.

Aujourd’hui ce n’est plus le cas car en 2017, ce village a bénéficié de 100 latrines semi-finies sur 300 latrines pour la commune de Laye. La défécation à l’air libre dans cette zone relève du passé même si ces réalisations sont jugées insuffisantes par la population qui souhaiterait avoir des latrines pour homme et femme. La caravane de presse a pu constater de visu cette réalité le samedi 17 octobre 2020, dernier jour de la caravane. Ce sont des populations heureuses et dévouées pour la fin de la défécation à l’air libre que la caravane a rencontré ce jour à Gantodogo. Selon la population la construction de ces latrines est un grand soulagement pour elle parce que grâce à ces latrines elle est à l’abri des maladies liées au manque d’hygiène. Les caravaniers ont pu constater l’engagement de la population à travers l’entretien des latrines, toujours propre avec un dispositif de lavage de main. Après le village de Gantodogo la caravane s’est rendue au CSPS de Laye où elle a visité les latrines réalisées par le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement en 2018. Il s’agit de deux latrines de deux cabines chacune, d’une douche et d’un espace bien aménagé pour le lavage des linges. Le Ministère a également construit des latrines dans une école à environ 500 m du CSPS, deux latrines de deux cabines chacune.

DCPM/MEA

*Le titre est de la rédaction

Comment here