A la une, Elevage, Flash Info

Secteur de la pêche et de l’aquaculture: le comité national en session inaugurale

La politique et la stratégie nationale du secteur de la pêche et de l’aquaculture au Burkina Faso prennent en compte la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans ses objectifs et axes définis.

Toutefois, lesdits objectifs ne peuvent être atteints que dans le cadre de la dynamisation des cadres de concertation entre les membres du comité national de la pêche et de l’aquaculture dont les organisations professionnelles des acteurs sont partie prenante.Par ailleurs, il importe, suivant les recommandations de la CEDEAO, que les organisations faîtières interprofessionnelles englobant l’ensemble des maillons soient appuyées pour plus de dynamisme.La présente session inaugurale du 02 décembre 2020, qui se tient à Ouagadougou, a pour objectif principal de rendre opérationnel le cadre de concertation entre les membres du comité et les organisations professionnelles en vue de la création d’une organisation faîtière interprofessionnelle/plateforme des acteurs de la pêche et de l’aquaculture.

Les participants

Les objectifs d’une telle plateforme nationale, les résultats attendus et ses conditions d’operationnalisation ont été abordés par les participants venus de toutes les régions du Burkina.Cette session, présidée par le conseiller technique représentant le ministre des ressources animales et halieutiques, Alain Sawadogo, se tient en présence de la CEDEAO et de la FAO comme observateurs de la mise en place de cette plateforme nationale qui se veut un cadre d’harmonisation et d’optimisation des interventions des acteurs étatiques et non étatiques.La réunion consacrée uniquement à la mise en place de la plateforme de poursuit du 03 au 04 décembre à Ouagadougou.

DCPM/MRAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*