A la une, Agriculture, Flash Info

3e Journée mondiale des légumineuses : les performances du Burkina saluées

Le 10 février de chaque année est consacrée à la journée mondiale des légumineuses. Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde, a marqué une halte ce mercredi 10 février 2021 pour célébrer cette journée. C’était au cours d’une conférence de presse organisée par le ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Le présidium

Placée sous le thème : « Les légumineuses au service de systèmes alimentaires durables et d’une alimentation saine », cette journée a été sobrement célébrée. Au-delà de l’aspect symbolique de la journée, le ministre de l’agriculture et des Aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo, a rappelé l’objectif de cette célébration. La journée mondiale des légumineuses, selon lui vise à réaffirmer l’immense contribution des légumineuses à l’agriculture durable et à la réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030. Il s’agit aussi de promouvoir des chaines de valeur des légumineuses. Et pour réussir toutes ces missions, propose le ministre, l’accent sera mis sur la sensibilisation de l’opinion publique internationale sur l’importante contribution des légumineuses dans l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. 

Le choix de ce thème selon lui s’inscrit dans la logique de promotion d’une alimentation plus saine et équilibrée. Cette année, la communauté internationale entend mettre en exergue l’importance et la place des légumineuses dans la diversification des régimes alimentaires des populations et la promotion d’une alimentation saine et équilibrée, a-t-il justifié. 

Au Burkina Faso, les principales légumineuses produites sont le nébié, le vouandzou ou pois de terre, l’arachide, le soja, les lentilles locales ou zamnè, le Mung bean.

A en croire le ministre de l’Agriculture, des Aménagement hydroagricoles et de la Mécanisation, la production de ces légumineuses connait une croissance au Burkina. Les résultats engrangés en 2020 sont la preuve de cette amélioration. « A l’issue de la campagne agricole écoulée, nous avons enregistré une production de 704 539 tonnes de niébé, 74 647 tonnes de voandzou, 98 513 tonnes de soja et 630 526 tonnes d’arachide », a indiqué le ministre Salifou Ouédraogo qui ajoute que les productions sont en hausse continue depuis les cinq dernières années.

Le ministre Salifou Ouédraogo

Et pour la production des légumineuses, il s’agit d’abord, dit-il, de renforcer les activités génératrices de revenus mais aussi de lutter efficacement contre la pauvreté. 

Présent à la conférence, le représentant de la FAO, Daouda Saw, a exprimé la disponibilité de son institution à accompagner le Burkina Faso dans la production des légumineuses. D’ailleurs, rappelle le représentant de la FAO, le Burkina Faso a bénéficié du projet pilote intitulé « Appui au développement des légumineuses dans les régions du Nord et du Centre-Nord ».  

« 15 provinces sont déficitaires… »

A l’occasion, le ministre a exposé les résultats de la campagne agricole de la saison humide 2020 et 2021. La production définitive des cultures céréalières, affirme-t-il, est estimée à 5 179 104 tonnes. Ce qui expliquerait une hausse de près de 5% par rapport à la dernière campagne agricole.

Même si il y a eu des de bonnes performances dans son départements, il a cependant relevé les points d’insatisfaction. « Quinze provinces sont déficitaires, neuf en équilibres et 21 excédentaires », a-t-il souligné. Pour remédier à ces insuffisances, les acteurs du dispositif de sécurité alimentaire vont élaborer un plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

En perspectives, le département de Salifou Ouédraogo ambitionne produire 5 990 117 tonnes pour les céréales,1 736 489 tonnes de produits de rentes et 989 023 tonnes pour les autres produits vivrières.

Par Serge Ika Ki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*