A la une, Agriculture, Flash Info

Burkina : vers une professionnalisation du métier de producteur agro-sylvo-pastoral-halieutique et faunique 

La Chambre Nationale d’Agriculture (CNA) a tenu ce matin à Ouagadougou, la cérémonie officielle de lancement de l’enregistrement massif des exploitations agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques. Cette activité marque le démarrage d’un processus qui vise à professionnaliser le métier de producteur au Burkina Faso.

Une production de 100 000 cartes par région dont un total de 1 300 000 pour toutes les régions du Burkina Faso en une année. Tel est l’objectif de la CNA qui entend enregistrer 5 000 000 d’exploitations d’ici à 2025. A travers cette opération, les Chambres d’Agriculture disposeront désormais d’une base de données sur les exploitations agricoles au Burkina Faso. Ce qui permettra à l’Etat et également aux partenaires techniques et financiers de mieux orienter leurs interventions dans les secteurs de développement rural. Quant aux producteurs, l’enregistrement leur confère un statut. Aussi, ils pourront constituer un fonds agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique pour avoir facilement accès aux crédits. Le Ministre en charge de l’Agriculture parrain de la cérémonie, s’est dit satisfait du travail abattu et exhorte les CA à bien poursuivre le processus car a-t-il rappelé : « la valorisation et la professionnalisation du secteur agricole entrent en droite ligne avec la vision du Président du Faso Roch Marc Christian KABORE qui entend faire de ce secteur un véritable levier de la croissance économique du pays ». Le président de la CNA Moussa KONE lui, s’est dit reconnaissant des efforts que l’ensemble des ministères de développement rural fournissent pour le bien être des producteurs. Il lance un appel à l’endroit des partenaires techniques et financiers à accompagner la CNA dans la délivrance des cartes professionnelles. Pour finir, il invite les producteurs à se mobiliser afin de faire de cette opération une réussite. La cérémonie a pris fin avec la remise symbolique de cartes et de certificats à quelques exploitants.

Source : Chambre nationale d’agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*