A la uneEnvironnementFlash Info

CASEM ministère de l’environnement: les évaluations environnementales au cœur des échanges

Le Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique a organisé ce Lundi 29 mars 2021 à Ouagadougou la première session de son Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM).
Présidé par le Ministre Siméon SAWADOGO, ce cadre statutaire est placé sous le thème « Evaluations environnementales au Burkina Faso : enjeux et défis ».
Ce thème constitue une opportunité pour améliorer le faible niveau d’intégration des évaluations environnementales dans les politiques, stratégies et plans régionaux et communaux de développement. Il offrira également selon le Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique Siméon SAWADOGO « l’opportunité à l’ensemble des acteurs présents d’échanger sur cette problématique en vue de formuler des recommandations visant à interpeller tous les acteurs économiques, administratifs et politiques à la pratique des évaluations environnementales gage de préservation de nos ressources naturelles et de notre environnement ».
Les participants au CASEM
Il sera également question au cours de cette rencontre du bilan de l’année 2020. A ce sujet, le département en charge de l’Environnement a atteint un taux d’exécution physique annuel de l’ordre de 78,85% pour un taux d’exécution financière de 88,22% en dépit de l’impact de la COVID 19.
Les réalisations les plus remarquables sont entre autres :
– La mise en terre de 6 364 143 plants ;
– la production de 9 228,81 kg de semences et la diffusion de 6673,15 kg de semences ;
– la récupération de 1709 ha de terre dégradées ;
– l’appui à la création de 19 espaces de conservation et à la finalisation de la délimitation de 53 espaces de conservation des collectivités territoriale
– l’inscription du barrage de Samandeni sur la liste RAMSAR ;
– l’appui technique et financier de 552 organisations professionnels des PFNL à se conformer à l’acte uniforme OHADA sur les sociétés coopératives ;
– et la réalisation des investissements dans 30 villages portant à 43 le nombre de villages en cours de transformation en écovillage
Le Ministre Siméon SAWADOGO a salué et félicité l’ensemble des acteurs et les partenaires techniques et financiers pour les résultats atteints. Il les a invité à
plus d’ardeur au travail pour engranger plus de résultats en 2021.
Source: DCPM MEEVCC

Comments (1)

  1. Toutefois, certaines limites annuelles sont etablies dans le cas de chacune des institutions admissibles; celles-ci doivent soumettre, au debut d’annee fiscale, une estimation de la somme totale d’indemnisation mensuelle qu’elles souhaitent obtenir. Le Parlement est informe quant a ces estimations et les institutions doivent aviser le Secretariat d’Etat ou le ministere responsable de tout depassement de 5 millions ? et plus par rapport au plafond approuve. Des arrangements consequents peuvent etre faits par la suite. De plus, les institutions nationales emprunteuses doivent assumer une franchise annuelle de 5 000 ? comme contribution au processus de gestion des risques.

Comment here