A la une, Environnement, Flash Info

projet éco-écoles: Green Africa implique les élèves dans la préservation de l’environnement

Le programme éco-école a été lancé, vendredi 02 avril 2021 à Ouagadougou. Initiative de Green Africa et de ses partenaires que sont le ministère en charge de l’environnement et celui de l’éducation nationale, le programme entend attirer l’attention des jeunes sur leur responsabilité dans la préservation de la biodiversité.  

Au collège Saint Jean Baptiste de la Salle, les élèves sous la conduite du club écologique disposent d’un jardin de culture hors sol installé dans une serre dans lequel ils pourront cultiver leur esprit écologique. Cet établissement a été sélectionné pour faire partie de la phase pilote du programme éco-école. 20 collèges et lycées dans la région du Centre, 10 dans les Hauts-Bassins et 10 autres dans le Centre-ouest ont été sélectionnés pour conduire le processus. Au terme de la vulgarisation, le projet qui ambitionne s’étendre dans les 13 régions sur une durée de 5 ans entend installer 200 clubs écologiques. Au terme du projet, les partenaires au développement et les décideurs politiques pourront disposer de données fiables à même d’éclairer leur choix sur l’opportunité de prendre en compte dans les programmes éducatifs, la question de la gestion et de la préservation du capital naturel, dans le cadre de la planification de l’atteinte des objectifs de Développement Durable, contenus dans l’agenda 2030 des Nations Unies, a fait savoir le Directeur général de Green Africa, Magloire Sebgo. A l’en croire, le projet aborde plusieurs thématiques à la fois à savoir la gestion des déchets, l’énergie, la biodiversité et la gestion de l’eau. « Ce projet va créer une prise de conscience individuelle et collective sur la nécessité de préserver les biens et services publics, participer aux actions communautaires d’assainissement de notre cadre de vie, et celle de cultiver la solidarité et le patriotisme grâce à l’instauration de la « journée nationale de salubrité », a-t-il assuré.

La présidente de Green Africa, Linda Kaboré

Selon la présidente de Green Africa, Linda Kaboré, l’objectif premier du programme c’est de susciter un éveil et une prise de conscience précoce chez les jeunes, notamment en milieu scolaire sur leur responsabilité présente et future dans la préservation et la gestion des ressources naturelles pour le développement durable. Présent à la cérémonie de lancement le ministre en charge de l’environnement, Siméon Sawadogo, a salué l’initiative et a assuré de l’engagement du gouvernement a toujours appuyé le projet. Un partenariat a, d’ores et déjà, été signé entre le ministère de l’environnement et Green Africa pour la mise en œuvre du projet.  « Nous allons créer l’émulation entre les lycées et collèges en faisant un concours pour déterminer à la fin de l’année la meilleure éco-école du Burkina Faso », a-t-il dit.

Par Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*