A la uneElevageFlash Info

Sélection des géniteurs du poisson chat africain: à l’école du frère Cyrille KONDOMBO

Au Burkina Faso, l’ambition affichée par les acteurs de l’aquaculture c’est d’accroître la production aquacole à l’effet d’inverser la courbe croissante des importations de produits halieutiques.

Le frère Cyrille KONDOMBO

Assurément, une bonne production piscicole passe par une bonne sélection des géniteurs pour la reproduction artificielle. Au cours du voyage d’études qui a conduit la quarantaine de participants au Centre Lasalien d’Initiation aux Métiers de l’Agriculture (CLIMA), le frère Cyrille KONDOMBO, responsable de l’unité de développement aquacole de la structure, a partagé son expérience sur la sélection des géniteurs pour la reproduction artificielle du poisson chat africain. En ce qui concerne ce type de poisson, plusieurs critères ont été identifiés par le frère Cyrille KONDOMBO qui en 2017 a participé à un voyage d’études sur l’aquaculture en Israël. Selon lui, une femelle prête pour la reproduction doit avoir le ventre assez ballonné et mou, l’orifice urogénital de couleur rougeâtre. Mais attention ! Ces critères ne suffisent pas toujours. Pour être sûr, on fait une biopsie afin de mesurer la taille des ovocytes. Les ovocytes de 1,2 à 1,4 mm sont retenus et par conséquent le géniteur porteur de ces ovocytes est jugé prêt pour la reproduction. Pour le mâle, les critères de sélection portent également sur l’aspect morphologique de l’appareil génital. Habituellement, selon le frère Cyrille KONDOMBO, le poisson male prêt pour la reproduction présente un appareil génital assez développé de couleur noirâtre ou parfois présentant beaucoup de vaisseaux sanguins. Quand on a tous ces critères rassemblés, le spécialiste rassure la quarantaine de participants que ce male peut être utilisé pour la reproduction. 

Hervé Sampoudougoi

Comment here