A la une, Environnement, Flash Info, Gestion durable des terres

Prix grande muraille verte en journalisme: à vos plumes pour la 2e édition

La Coordination nationale de l’Initiative de la grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel (IGMVSS) a lancé  la 2e édition du grand prix muraille verte en Journalisme. La cérémonie de lancement a eu lieu ce jeudi 20 mai 2021, à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Ce prix selon le coordonnateur national de l’IGMVSS, Adama Doullkom vise un double objectif : inciter les journalistes à la production de contenus sur la gestion durable des terres mais aussi promouvoir l’excellence et la qualité dans la production journalistique. Pour le coordonnateur national, le Burkina Faso à l’instar du reste du monde est frappé par l’avancée du dessert.  « La question  des terres est une préoccupation mondiale, il est important pour nous de mettre l’accent sur les actions qui peuvent permettre d’inverser les tendances des dégradations » a- t-il indiqué ajoutant que la contribution des journalistes est d’un grand apport à travers la diffusion d’informations sur l’environnement. En impliquant les journalistes, poursuit-il, on met l’accent sur la communication, l’information et la sensibilisation des acteurs, pour que les uns et les autres prennent conscience de la pleine mesure de l’enjeu. A en croire Adama Doulkom, l’IGMVSS consiste à mettre en œuvre des actions et des mesures de gestion durable des terres, dans des domaines comme la conservation des eaux et des sols, la gestion durable et la  restauration  des forêts et systèmes agro-sylvo-pastoraux. Pour réussir ces défis, il était important donner une grande part à la communication d’où l’instauration de ce prix depuis 2020.

Pour atteindre ses objectifs, l’IGMVSS compte aussi sur l’accompagnement de ses partenaires. D’ores et déjà, les partenaires ont réaffirmé leur engagement d’épauler l’initiative.  «  Nous serons toujours présent aux côtés du ministère de l’Environnement dans la mesure de nos capacités » a réitéré Woirin Didier , administrateur de programmes de l’Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger ( APEFE) 

Un prix spécial genre, l’innovation de la 2e édition

L’innovation majeure de la 2e édition est l’instauration d’un prix spécial pour le genre. Ce prix selon les organisateurs, vise à encourager les femmes à produire plus sur l’environnement. Mais, il s’agit d’un prix d’excellence prévient les organisateurs. Il sera décerné à celle qui aura eu au moins 14 de moyenne, ont-ils précisé.

Outre ce prix, il y a aura comme de par le passé, trois autres  palmarès officiel : un prix pour les catégories presses écrites et presses en lignes confondues , un prix pour la catégorie radiodiffusions sonore et un prix pour la catégorie radiodiffusion télévisuelle. Du 1er au 19 juin 2021, les journalistes qui souhaitent participer au concours peuvent déposer leurs oeuvres au siège de la coordination de l’IGMVSS. Les prix seront décernés le 7 août prochain à Ziniaré dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de l’arbre (JNA).

En rappel, l’IGMVSS est un programme lancé par l’Union Africaine en 2007 pour répondre aux défis posés par la désertification, la dégradation des terres, la sécheresse, le changement climatique et la perte de la biodiversité.

Serge Ika Ki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*