A la une, Environnement, Flash Info

Forêt de Gourga : Le « vieux  » Yacouba Sawadogo a enfin sa clôture

C’est la concrétisation d’une promesse du Président du Faso. Le ministère de l’environnement de l’économie verte et du changement climatique a procédé ce 18 juin à la remise de la clôture de la forêt du « vieux » Yacouba Sawadogo, Prix Nobel alternatif 2018 et champion de la terre 2020.

D’une superficie de 28 hectares, la forêt de Gourga du « vieux  » Yacouba Sawadogo est désormais sécurisée grâce aux bonnes auspices du Président Roch Marc Christian KABORE. Présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement Climatique, Dr Augustin KABORE, cette cérémonie de remise officielle du joyau a connu la présence de Sa Majesté Naaba Kiiba, Roi du Yatenga et du Maire de la Commune de Ouahigouya Basile B. OUEDRAOGO. Pour Dr Augustin KABORE, le champion de la terre 2020, Yacouba SAWADOGO constitue un modèle pour le Burkina Faso, pour l’Afrique voire pour lhumanité toute entière. Il a rappelé que c’est après son Prix Nobel Alternatif obtenu en 2018, que Roch Marc Christian KABORE avait pris l’engagement d’honorer une des doléances du « vieux’ Yacouba SAWADOGO qui n’est autre que la sécurisation physique du site abritant sa forêt. « Suite à son Prix de Champion des Nations Unies pour l’environnement, le Président du Faso a ainsi mis en exécution son engagement pour la réalisation de la clôture du site » a-t-il ajouté.

Coupure du ruban

Une partie de la forêt de Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 et « Champion de la Terre » a été ravagée par un incendie dans la nuit du 13 au 14 décembre 2020. Tristesse et désolation animaient celui qui aura consacré une quarantaine de sa vie à créer cette forêt. 

En février 2019, alors qu’il s’était rendu sur le site pour réaffirmer l’engagement du gouvernement à accompagner le prix Nobel alternatif , devenu maintenant « Champion de la terre », le ministre de l’environnement, Nestor Batio Bassière, avait assuré relativement à des inquiétudes soulevées par Yacouba Sawadogo sur la protection de son site qu’il entreprendrait « très prochainement » des échanges avec les responsables des collectivités territoriales et d’autres partenaires afin de trouver des solutions pour la préservation de cette richesse au profit des générations présentes et futures. Aujourd’hui,c’est chose faite. La forêt a été sécurisée.Toute chose qu’a salué le vieux Yacouba Sawadogo qui n’a manqué de remercié les plus hautes autorités de l’Etat pour cet acte qui va sauver sa forêt.

Depuis le début des années 1980, Yacouba Sawadogo travaille à la transformation de terres stériles en forêts dans son village Gourga grâce à une technique de régénération naturelle assistée (RNA) appelée le Zaï.

Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*