A la une, Agriculture, Flash Info

FILIERE RIZ: au Centre est, on se concerte pour optimiser la commercialisation

 Un atelier de formation sur le projet « qualiriz : Selling Quality Rice for a better income » a été organisé à Tenkodogo, dans la salle de réunion de la résidence Wendyam par l’Union National des Producteurs du Riz du Burkina (UNPRB). C’était le mercredi 30 juin 2021 au profit des acteurs qui interviennent dans le domaine. Le responsable du projet ainsi que beaucoup d’acteurs y étaient. 

 

 Au Burkina Faso le constat montre que les populations consomment en grande quantité le riz surtout le riz importé. Cette situation préoccupe beaucoup d’acteurs de la filière. C’est pourquoi ces derniers ont initié un cadre de dialogue multi-acteurs sur la filière afin de promouvoir surtout le riz local au Burkina Fas. Ces acteurs surtout ceux du centre-Est sont appuyés par le Projet « qualiriz : Selling Quality Rice for a better income ». Selon les organisateurs, il faut travailler pour inverser les tendances dans la consommation du Riz au Burkina Faso. C’est-à dire faire de telle sorte que les Burkinabé consomment plus le riz local que celui importé. En tout cas c’est le défi à relever au Centre-Est . Cependant ils reconnaissent les difficultés, surtout en termes de qualité. C’est pour donc aller en synergie que les échanges de la journée ont porté sur thème suivant : « Cadre de dialogue multi-acteur sur la filière riz » au profit des acteurs de la chaine de valeur à Bagré. Ce thème a été scindé en 4 sous-thèmes. Lesquels thèmes ont été développés suivi d’échanges. Ce fut une journée très riches qui doit certainement contribuer à améliorer la qualité du riz local afin d’optimiser sa consommation au niveau local. Car selon les organisateurs, le riz importé n’est toujours pas de qualité et donne souvent des maladies, c’est pourquoi ils invitent les populations à consommer le riz local. Car cela permet de rester sain et d’accompagner les producteurs de ce riz local, gage d’un développement endogène.

Notons que ce Projet qui est à sa troisième année vise aussi comme objectif de favoriser la commercialisation du riz du Burkina et plus particulièrement celui produit au Centre-Est. Selon Ibrahim Koara, responsable de l’Alliance pour une Révolution verte en Afrique (AGRA) soutient que le projet Qaliriz axe ses actions principalement au niveau de la commercialisation, du marché. Aussi, il a ajouté que le riz est une spéculation stratégique pour le Burkina Faso, c’est un produit de grande consommation que sa structure veut promouvoir. Ce qui les amène à travailler sur les variétés, les semences au profit des producteurs, chose qui permet d’améliorer la qualité du riz. 

En plus , c’était une occasion pour les acteurs de se rencontrer et d’échanger autour des préoccupations qu’ils rencontrent dans la filière riz et d’envisager ensemble les solutions. 

Les organisateurs tout comme les responsables du projet estiment que cette rencontre va contribuer à améliorer la qualité de l’offre en matière de riz dans la région du Centre-est.

  Ernest Bourgou 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*