A la une, Environnement, Flash Info, Gestion durable des terres

JNA 2021 : 10 millions d’arbres pour reverdir le Faso

Depuis 2019, le Burkina Faso organise chaque année la Journée nationale de l’arbre (JNA) à l’effet de susciter une mobilisation générale des populations pour la restauration des forêts et des terres dégradées. Après Tenkodogo en 2019, Banfora en 2020, Ziniaré, capitale du Plateau central, accueille la 3e édition de la JNA qui se tiendra le 7 août 2021.

 « Arbre identité culturelle et cohésion sociale », c’est sous ce thème que la cité de Naaba Oubri abritera cette édition de la JNA. L’organisation de cette 3e édition a été décidée en Conseil des ministres le mercredi 9 juin 2021. Cet évènement organisé pour la première fois en 2019 à Tenkodogo a été institutionnalisé en 2018. Le flambeau de cette 3e édition a été transmis à la région du Plateau central lors de la célébration de la 2e édition qui s’est tenue à Banfora, dans la cité du paysan noir, le 8 août 2020. Cette édition avait permis de mettre en terre autour de 6 millions d’arbres. Pour 2021, l’ambition est de planter 10 millions d’arbres, foi du Colonel major des Eaux et Forêts Lamoussa HEBIE, Directeur Général des Eaux et Forêts, Chef de corps.  « La JNA est un mécanisme pour remobiliser la troupe et inciter les populations à poursuivre les activités de reboisement », a-t-il indiqué.

Colonel major des Eaux et Forêts Lamoussa HEBIE, Directeur Général des Eaux et Forêts, Chef de corps

Des enjeux de cette 3e édition,  le Colonel major des Eaux et Forêts Lamoussa HEBIE précise qu’il s’agit de faire en sorte que « nous puissions maintenir l’engagement politique qu’il y a autour de cette journée nationale ». « Le président du Faso était présent aux éditions précédentes. L’engagement des premières autorités à cette activité est d’un enjeu majeur. Il y a des panels qui vont se tenir et l’un des panels porte sur la place et le rôle de l’arbre dans nos sociétés traditionnelles. Cela devrait permettre à la population de connaître l’importance de l’arbre », a ajouté le Directeur général des Eaux et Forêts. Outre la cérémonie officielle qui sera marquée par des allocutions, des décorations des acteurs qui se sont distingués dans la préservation et la conservation de l’environnement ainsi que la remise des prix des meilleures productions journalistiques pour la promotion de la gestion durable des terres, des séances de reboisement, des panels une foire d’exposition des produits issus de l’arbre (produits forestiers non ligneux, les objets d’art) constitueront l’ossature de cette 3e édition de la JNA. « Nous tirons l’essentiel de notre subsistance des ressources naturelles.   Je lance donc un appel à tous les Burkinabè de faire de la reforestation leur cheval de bataille. Une fois que la question de la reforestation sera réglée, nous aurons une meilleure productivité agricole. La reforestation n’est pas l’apanage des forestiers. Tout le monde doit s’impliquer. Si chacun de nous plante un arbre chaque année et qu’il l’entretien, le Burkina Faso sera reverdi », a conclu le Colonel major des Eaux et Forêts, Lamoussa HEBIE . 

Par Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*