Agriculture

Tanghin-Dassouri: un prix pour encourager les meilleurs bas-fonds

Le samedi 7 août dernier a eu lieu à Sané dans la commune de Tanghin Dassouri, le lancement du prix du meilleur Bas-fond rizicole (PRIBAFRIZ). Initiée par Moumouni Ilboudo, conseiller municipal du village de Kouzoughin, le PRIBAFRIZ a pour objectif d’accroître les rendements  de la culture du riz et les revenus des producteurs des bas-fonds rizicoles de la commune à travers une amélioration des pratiques de production.

Selon les statistiques de la campagne agricole 2016, 340 000 tonnes de riz ont été produits alors que la consommation est estimée près de 600 000 tonnes par an. Ce qui veut dire qu’il faut importer près 300 000 tonnes de riz par an pour combler le manque. D’où la nécessité d’engager des actions pour booster la production de riz au Burkina afin réduire l’importation. Plusieurs actions sont menées dans ce sens par le gouvernement pour booster la production de riz. Et à travers cette initiative dénommée Prix du meilleur Bas-fond rizicole (PRIBAFRIZ), il s’agit de stimuler les producteurs de riz des bas-fonds rizicoles de la commune de Tanghin Dassouri. Selon Moumouni Ilboudo, conseiller municipal et initiateur de ce prix, l’idée est née à l’issue d’une visite du gouverneur de la Région du centre dans les bas-fonds rizicoles du village de Kouzoughin à laquelle il a pris part. Visite au cours de laquelle il a constaté que ledit bas-fond qui fait 45 hectares employait beaucoup de femmes, des jeunes vieux. « Nous avons décidé au regard des préoccupations qui avaient été posées de voir dans quelle mesure nous pouvons les encourager, les accompagner afin que les conditions puissent être meilleures et leur permettre de se tirer d’affaire. C’est ainsi que nous avons lancé la première édition dénommé prix de la meilleure parcelle rizicole Etienne Ilboudo à Kouzoughin », a-t-il indiqué. Toute chose qui, à l’en croire, a eu un impact sur la production de riz à Kouzoughin. Ainsi après deux éditions, il a décidé d’étendre l’initiative à l’ensemble des bas-fonds de la commune. L’objectif de ce concours a précisé Moumouni Ilboudo, est d’accroitre les rendements et les revenus des producteurs et productrices des bas-fonds rizicoles de Tanghin Dassouri à travers une amélioration des pratiques de production. Pour cette édition, Il s’agit également de contribuer à l’initiative présidentielle « un million de tonnes de riz ». Ce concours vise aussi selon Moumouni Ilboudo à offrir un cadre d’échanges d’expériences et de mutualisation des efforts afin de faciliter l’écoulement des productions. Pour cette édition, ce sont 14 bas-fonds rizicoles qui prennent part au concours et un jury composé de techniciens du ministère en charge de l’agriculture. Ce jury présidé par Daouda Kaboré appréciera les différents bas-fonds sur la base d’un certain nombre de critères. Il s’agit, entre autre, du calendrier cultural, du fonctionnement du bureau du comité, la gestion des fonds de roulement, le taux d’exploitation des parcelles, la propreté des diguettes… Le concours se tient de la période de juin à octobre 2021. Ce fut également l’occasion pour les producteurs d’exprimer un certain nombre de préoccupations et séance tenante, une proposition a été faite, celle de travailler à ce que la mise en place de l’union communale soit effective.

Par Wendingnesdé Roger NANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*