Environnement, Gestion durable des terres

Sébastien Moncorps : « investissons dans des solutions fondées sur la nature »

Dans le cadre de la lutte contre les dérèglements du climat, des acteurs ont appelé à accentuer la lutte pour la conservation et à la restauration de la nature.   

« Nous dépendons de la nature, mais en faisons-nous assez pour garantir que les engagements pris en faveur de la conservation et de la restauration de la nature soient tenus sur le terrain ? », s’est interrogée la Secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique. Alors que le Congrès mondial de la nature, initié par l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), se poursuit ce lundi 6 septembre à Marseille, Maruma Mrema qui futDirectrice de la Division juridique du Programme des Nations Unies pour l’environnement à Nairobi, au Kenya, est formelle : « Ce n’est qu’en travaillant en dehors des silos, et à travers les secteurs, que nous pourrons atteindre les objectifs d’un cadre ambitieux et d’une vie en harmonie avec la nature ». Face aux conséquences inquiétantes du changement climatique, l’UICN préconise la préservation des écosystèmes en se basant sur des « solutions fondées sur la nature ».  Dans le cadre de la lutte contre les dérèglements du climat, la nature est une formidable boîte à outils, dont nous n’avons pas toujours conscience. Pourtant, si l’on veut atténuer le changement climatique, il faut absorber le carbone et le stocker, ce dont la nature est très capable, selon Sébastien Moncorps, président de l’UICN France. « Les principaux réservoirs naturels de carbone de la planète, ce sont les milieux naturels terrestres comme les forêts, les zones humides, les prairies et beaucoup les milieux marins. Donc si nous protégeons, voire nous restaurons les milieux naturels, nous protégeons une solution gratuite et efficace de stockage et de captage du carbone », ajoute-t-il. La nature est pourvoyeuse de solutions,poursuit Sébastien Moncorps. Par exemple, en protégeant les zones humides, on investit dans des solutions de lutte contre les inondations et la sécheresse. « La nature est notre alliée dans la lutte contre le changement climatique : investissons dans ces solutions fondées sur la nature », martèle-t-il.

Par Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*