Elevage

Elevage : le FODEL renforce les capacités des acteurs

Le ministère des Ressources animales et halieutiques à travers le Fonds du Développement de l’Elevage (FODEL) a lancé ce jeudi 30 septembre 2021 à Léo dans la Sissili une série de formations au profit des acteurs des filières animales et halieutiques. La cérémonie de lancement a été présidée par le ministre en charge de l’eau, Ousmane Nacro, représentant son collègue des Ressources animales et halieutiques, Dr Tegwendé Modeste Yerbanga.

Ce serait une lapalissade de dire que l’élevage joue un rôle prépondérant dans l’économie du Burkina Faso. Avec une contribution estimée à 18% au PIB et 26% aux recettes d’exportations, l’activité pastorale constitue l’un des secteurs les plus importants de l’économie. Disons qu’après l’agriculture, le sous-secteur des productions animales et halieutiques est le 2e secteur d’activité du pays. Malheureusement, cette activité qui contribue non seulement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux et urbains, fait face à des contraintes climatiques, sanitaires et économiques qui la rendent souvent précaire. La nécessité de former les acteurs s’avère impérieux.

Le présidium à l’ouverture de la cérémonie de lancement des formations

Mieux, elle s’impose au regard des importants revenus que procure l’activité dans la tirelire nationale. On convient donc avec Dr Saïdou Ouédraogo, Directeur général du FODEL, qu’au regard des pathologies animales émergentes, il faut que les pasteurs puissent maitriser la santé animale, l’hygiène et la biosécurité pour mieux réussir leurs activités. Son institution a, de ce fait, initié une série de formations de 125 acteurs au titre de 2021 sur le plan national pour « renforcer leurs connaissances techniques et financières ». « Quand on vous finance à coup de millions pour mener une activité génératrice de revenus, il faut véritablement maîtriser tous les contours. C’est ainsi que vous pourrez booster votre activité et participer ainsi à l’essor économique du pays», dixit Dr Saïdou Ouédraogo.Selon le ministre Ousmane Nacro représentant son collègue Dr Tégwendé Modeste Yerbanga, ces formations dont le lancement est intervenu, jeudi, à Léo dans la Sissili devront permettre au ministère en charge des Ressources animales de mettre en œuvre un de ses chantiers importants notamment la réorganisation de l’élevage traditionnel.

Les participants à la cérémonie de lancement des formations

« Le FODEL dont l’objectif principal est la mobilisation, la coordination et la gestion des fonds destinés à la promotion des activités de développement socio-économique du sous-secteur de l’élevage, de la pêche, de l’aquaculture et de l’apiculture, s’inscrit en droite ligne dans cette dynamique », a fait savoir le ministre.

Ce n’est pas la première fois que le FODEL initie une telle initiative. En effet, rappelle le ministre, de 2016 à 2020, environs 953 acteurs des filières animales et halieutiques ont été formés. On retient également que durant la même période : 32 parcs de vaccination ; 42 forages PMH ; le financement de 1 857 micro-crédits pour 5818 emplois créés ; le soutien à 58 foires/journées promotionnelles et 14 voyages d’études dans la zone CEDEAO et dans l’Union Européenne ont été réalisés.

Dr Saïdou Ouédraogo, Directeur général du FODEL

Au cours de cette année 2021, le FODEL compte financer 589 microprojets de promoteurs. « Ces investissements directs au bénéfice des acteurs des filières ciblées permettront de générer sans doute des revenus supplémentaires et de créer des emplois durables à moyen terme », s’en convainc le ministre Ousmane Nacro. Et de réitérer l’engagement du ministère des Ressources animales et halieutiques à s’appuyer sur ces renforcements de capacités pour promouvoir l’entreprenariat des jeunes et des femmes au sein des filières d’élevage qui ont un très grand potentiel de création de richesses et d’emplois.

Par Daouda KINDA

2 Commentaires

  1. Félicitations au FODEL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*