Climat, Environnement

Pour Greta Thunberg, la COP26 n’amènera «pas de grands changements»

Les Jeunes pour le climat ont organisé ce samedi 16 octobre au soir des concerts simultanés dans plus de 40 pays à travers le monde. Stockholm, la ville où Greta Thunberg a lancé ce mouvement, était bien sûr de la fête. La militante est montée sur scène pour dénoncer l’inaction des politiques, mais aussi appeler les jeunes à se mobiliser, même de manière festive.

C’était la surprise de la soirée : Greta Thunberg est montée sur scène pour chanter en duo et danser, devant un public d’adolescents extatique. La pandémie de Covid-19 a pendant de longs mois relégué la crise climatique au second plan. Mais aujourd’hui les restrictions sont tombées dans de nombreux pays, et il fallait montrer que le climat peut aussi se défendre… avec enthousiasme.

Le jeune public n’a pas eu que l’occasion de voir défiler toutes les stars de la chanson suédoise. Il a aussi entendu des scientifiques ou des militants, comme une jeune Philippine venue raconter les conséquences du changement climatique sur son île.

« C’est maintenant un choix actif qu’ils font »

Et une fois de plus, pour conclure la fête, Greta Thunberg n’a pas mâché ces mots pour dire ce qu’elle pensait de l’inaction des politiques : « Ils savent exactement ce qu’ils sacrifient pour continuer à augmenter leur vitesse et se précipiter dans le précipice. Soyons absolument clairs, c’est maintenant un choix actif qu’ils font. »

Si la prochaine grande réunion internationale sur le climat, la COP26 de Glasgow, a été évoquée plusieurs fois sur scène, les militants suédois n’en attendent pas grand-chose. Pour Greta Thunberg, « dans l’état actuel des choses, cette COP n’amènera pas de grands changements ». Le changement ne pourra venir que de la population, quand elle descendra dans la rue.

Frédéric Faux, RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*