Environnement

Attaques contre des forestiers: En colère, les agents des Eaux et Forêts exige un équipement adéquat

Dans cette lettre ouverte adressée au ministre en charge de l’environnement Siméon Sawadogo, le Syndicat National des Agents des Eaux et Forêts (SYNAFOR) dénonce « le silence du gouvernement » face aux attaques terroristes dirigées contre le personnel du cadre paramilitaire des Eaux et Forêts.

Objet: lettre ouverte à monsieur le Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement climatique

Monsieur le Ministre,

A la date du 8 octobre 2021, nous apprenions par le canal des réseaux sociaux que le Service Departemental de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique de Djigoue dans la region du Sud- Ouest a été la cible d’une attaque terroriste qui a entraîné d’énormes dégâts matériels. De même, nous apprenions par le même canal qu’un agent du Service departemental de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique de Seytenga dans le Sahel, en ralliant Dori dans la soirée du 16 octobre 2021, est porté disparu dans des circonstances non encore élucidées. Ces évènements malheureux viennent allonger la liste d’actes barbares subis par l’ensemble des FDS résolument engagées dans la lutte contre le terrorisme et les populations des contrées ciblées par les actions des groupes terroristes depuis 2016.

Tout en condamnant avec la derniere énergie ces actes et bien d’autres survenues antérieurement, nous marquons notre ferme soutien et nos encouragements à l’ensemble du personnel du cadre paramilitaire des Eaux et Forêts qui malgré le contexte sécuritaire difficile, continue d’assurer ses missions. Nous l’invitons par ailleurs à plus de prudence aux lieux de travail et dans leur progression sur le terrain. A ce jour, aucune communication officielle n’a été faite sur ces évènements malgré leur gravité. Ce silence du Gouvernement en général et de la hiérarchie de I’administration forestière en particulier sonne comme une banalisation des attaques dirigées contre les positions du personnel du cadre paramilitaire des Eaux et Forêts et des risques qu’il encoure dans l’accomplissement de ses missions. Tout en denoncant cette attitude demoralisante, le SYNAFOR invite le Gouvernement à plus d’égard à l’endroit du personnel du cadre paramilitaire des Eaux et Forêts qui ne ménage aucun effort pour participer aux opérations de lutte anti-terroristes aux côtés des autres FDS. II exige par ailleurs du Gouvernement un équipement adéquat et le renforcement des capacités dudit personnel pour lui permettre de repondre plus efficacement aux exigences de ses missions de plus en plus complexes et périlleuses. Pour ce faire, la mise en ceuvre diligente du decret n°2014- 230/PRESIM/MEDD/MEF du 07 avril 2014 portant adoption du plan d’action pour la mise en ceuvre des mesures urgentes dans le secteur de l’ environnement et du développement durable ainsi que la création de l’unité spéciale, s’averent nécessaires.

Veuillez recevoir monsieur le Ministre, l’assurance de ma franche collaboration.

Le Secrétaire général

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*