News

COP 26: Signature d’accord entre le Burkina Faso et le Fonds Vert pour le Climat

Le Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Siméon Sawadogo et le Directeur exécutif du Fonds Vert pour le Climat, Yannick Glemarec, ont procédé à une signature d’accord sur les privilèges et immunités du Fonds Vert pour le Climat (Green Climate Fund en anglais). Une signature qui, de l’avis de Siméon Sawadogo, représentant SEM le Premier Ministre Christophe Joseph Marie Dabiré ouvre de meilleures perspectives entre ce mécanisme multilatéral de financement climatique et le Burkina Faso.

Notre pays dispose, en effet, de 8 projets approuvés par le Fonds Vert pour le Climat dont 2 projets pays (Le projet Hydromet du Ministère des Transport et le projet Yeleen du Ministère de l’Energie) et 6 projets multi-pays c’est à dire des projets mis en œuvre avec d’autres pays.
Ces projets/programmes étant à des niveaux d’évolution différents dans leur mise en œuvre, cet accord devrait accélérer les différents processus sur la signature des arrangements juridiques ainsi que le déblocage des ressources.
Le Ministre Siméon Sawadogo a ainsi saisi l’occasion pour plaider auprès du Directeur exécutif du Fonds Vert pour le Climat pour que les déblocages des financements soient accélérés pour ne pas impacter négativement sur l’atteinte des objectifs définis au départ dans les projets/programmes. Il a en plus invité le Directeur Executif du fonds Vert pour le Climat à travailler à une facilitation de leurs procédures qui sont faut-il le rappeler assez complexes.
Siméon Sawadogo n’a pas manqué de féliciter le Directeur Exécutif et son équipe pour tous les efforts consentis par son institution pour le financement des actions d’attenuation et de résilience climatique dans les pays en développement. Il souhaite en effet l’appui du Directeur exécutif sur les dossiers d’accréditation du Fonds d’Intervention pour l’Environnement (FIE) et de Coris Bank International (CBI) dont les candidatures ont été soumises au Fonds Vert pour le Climat en mars dernier.

La signature de la convention


Ainsi, avec la signature de cet accord, le partenariat entre le Burkina Faso et le Fonds Vert pour le Climat s’est renforcé et notre pays se rend disponible pour abriter un bureau régional Afrique ou sous-régional Ouest-africain de GCF au cas où le mécanisme doit se déployer et ouvrir des bureaux régionaux et sous-régionaux.
A la fin de l’entrevue entre les deux personnalités et au nom de SEM le Premier Ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, le Ministre de l’environnement a invité le Directeur Exécutif à la Table ronde sur le PNDES II qui se tiendra du 2 au 3 décembre 2021 à Bruxelles (Belgique). Une invitation lui sera transmise en temps opportun à travers l’Autorité Nationale Désignée du Fonds Vert pour le Climat au Burkina Faso, Issaka Ouédraogo, a conclu Siméon Sawadogo, représentant le chef du Gouvernement à la signature de l’accord.

Avec DCPM / MEEVCC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*