Agriculture

Burkina : «notre production sera en deçà de nos prévisions», Inoussa Ouédraogo

L’Union Nationale des sociétés coopératives des Producteurs Semenciers du Burkina (UNPSB), a tenu la 2e session ordinaire de son Conseil d’Administration le lundi 8 novembre 2021, à Ouagadougou. La rencontre a été présidée par monsieur Inoussa OUEDRAOGO, président de l’UNPSB.

Réunis à l’occasion de la 2e session ordinaire de l’année, les membres du Conseil d’Administration de l’Union Nationale des sociétés coopératives des Producteurs Semenciers du Burkina (UNPSB), avaient plusieurs dossiers inscrits à l’ordre du jour de ce 8 novembre 2021, à Ouagadougou. Ils ont de ce fait, examiné et adopté les procès-verbaux de la 1re session ordinaire et de la 1re session extraordinaire de l’année, fait un tour d’horizon sur le bilan de la campagne agricole humide 2021-2022 qui vient de s’achever, avant de passer au peigne fin l’état de paiement des semences livrées en 2021. Aussi, cette rencontre, 2e du genre de l’année a été l’occasion d’échanger sur les critères de choix des gestionnaires des centres de nettoyage et de calibrage des semences ainsi que la fixation de la date de tenue des Assemblées Générales Ordinaires de 2019 et 2020 de la structure. Pour le président de l’UNPSB, monsieur Inoussa OUEDRAOGO, cette 2e session ordinaire du Conseil d’Administration rentre dans le cadre des sessions statutaires de l’UNPSB, ce qui leur a permis de faire le point de l’évolution de la vie de la structure car de temps à autre il faut faire un retour afin que les responsables puissent avoir une lecture de tout ce qui se passe.

« La campagne agricole qui vient de s’achever a été très difficile »

Il a fait savoir qu’il était aussi question d’évaluer la campagne agricole 2021-2022 avec les différents responsables régionaux. Une campagne agricole qui d’ailleurs a été très difficile dû en partie aux aléas climatiques, mais aussi à la crise sécuritaire qui empiète sur la production, selon Inoussa OUEDRAOGO, avant d’ajouter que : « La campagne agricole qui vient de s’achever a été très difficile dans son ensemble. Donc nous nous sommes concertés afin de voir dans quelle mesure nous pouvons ensemble avec les autorités compétentes apporter des mesures d’urgences et correctives, car comme vous le savez, la semence joue un rôle capital dans le processus de production ».

Les participants

De même, lors de la rencontre, les participants se sont penchés sur la tenue prochaine des Assemblées Générales Ordinaires de 2019 et de 2020 de leur faîtière au cours de laquelle, une évaluation claire de la production totale de l’Union sera faite. « D’ici la tenue de notre Assemblée générale ordinaire, nous pourrons évaluer notre production qui sera en deçà de nos prévisions, eu égard aux informations que nous avions reçues. Ce qui est d’ailleurs un signal fort que nous devrons rapporter aux différentes autorités afin qu’ensemble des dispositions particulières puissent être prises dans le but d’assurer une sécurité alimentaire dans notre pays », a conclu le président de l’UNPSB.

Service de communication et des relations publiques de l’UNPSB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*