Agriculture

« Terra madre day »: Slow Food rend hommage à la terre nourricière

La coordination nationale de l’ONG Slow Food a animé une conférence de presse le jeudi 9 décembre 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer la célébration du « Terra madre day », un évènement qui met en valeur la terre. L’activité a débuté le 1er décembre et se tient jusqu’au 10 décembre 2021.

Terra madre, en langue italienne, signifie en Français mère terre. C’est un évènement mondial du réseau international Slow Food, une association internationale éco-gastronomique non lucrative. Le coordonnateur du projet, Koalga Jean Marie a fait savoir que « terra madre day », est une célébration pour donner une voix à ceux qui refusent de se rendre à une approche industrielle de l’agriculture et à la standardisation des cultures alimentaires. Il a ajouté que cette journée est dédiée à la reconnaissance de la terre et à la réflexion sur les agissements quotidiens afin de prendre soin à la mère nourricière. Cette 12è édition est placée sous le thème : « retour aux sources, alimentation et communauté ». A en croire le coordonnateur, ce thème est judicieux car il « interpelle chaque personne et surtout chaque communauté à revisiter son alimentation, et reconnaitre la valeur de la diversité des produits des terroirs ». Cette célébration a pour but également de donner l’opportunité aux producteurs de se rencontrer et d’échanger sur la valorisation de leurs produits. Aussi, elle permettra de renforcer le plaidoyer pour des politiques publiques de la terre et de la biodiversité alimentaire. Au Burkina Faso, Terre Madre day est célébré, chaque année depuis 2009 par tout le réseau national. Selon le coordonnateur, cette célébration se déroule chez tous les membres actifs de la production en partenariats avec Slow Food. Comme les écoles avec jardin, les restaurants, les sentinelles et les groupes de transformation de produits locaux Slow Food. A cette occasion plusieurs activités sont organisées telles que des visites de jardin, de restaurants, des séances de cours didactiques dans les jardins solaires. Egalement des expositions de produits locaux, des visites de communautés de producteurs avec variétés locales en disparition et des séances de dégustation de mets et produits locaux. Koalga Jean Marie affirme que « l’objectif de Slow Food au Burkina Faso est de protéger la biodiversité alimentaire et répertorier les produits en voie de disparition afin de les sauvegarder ». Il a cité comme exemple le riz rouge de Banfora et l’igname d’Arbollé qui ont été sauvegardés grâce à l’accompagnement du réseau Slow Food. Le coordonnateur de Slow Food a noté que cette année Terra Madre day se tient en collaboration avec le projet Promotion des produits locaux (PPL) en Afrique de l’ouest. Ce projet qui met en valeur 2 produits locaux tels que le beurre de karité et le soumbala cadre bien avec le thème de cette année.

Par Amsetou SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*