Elevage, Environnement

Burkina : une délégation du Réseau Africain du Bien Etre-animal chez Dr Smaïla Ouédraogo

A peine installé, le ministre de la Transition Ecologique et de l’Environnement, Dr Smaïla OUEDRAOGO, est déjà au « boulot ». Ce vendredi 17 décembre 2021, il a rencontré une délégation du Réseau Africain du Bien Etre-animal (ANAW).

La séance de travail portait sur une résolution sur le lien Homme-Animal-Environnement. Au cours de la rencontre, le Réseau avec à sa tête Josphat NGONYO, Directeur Exécutif de l’ANAW a sollicité le Burkina Faso pour porter cette résolution à l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement prévue pour février 2022. Si le Réseau s’en est remis au Burkina, c’est parce que le pays assure la vice-présidence de l’Assemblée générale des Nations Unies pour l’environnement. «J’ai décidé de soumettre la résolution à mes collègues ministres avant que cette résolution ne soit portée par le ministère des affaires étrangères», a rassuré le ministre de l’environnement. Smaïla Ouédraogo a remercié le Réseau africain pour le bien-être des animaux pour le travail abattu avant d’inviter les membres du Réseau à apporter des informations complémentaires au document. Le Réseau africain pour le bien-être animal est une organisation qui regroupe en son sein, le Bureau Inter-états des ressources animales de l’Union africaine, le Programme des Nations Unies pour l’environnement. Le bien-être animal attire depuis peu l’attention. Des organisations telles que The Brooke Hospital for Animals, World Animal Protection, The Donkey Sanctuary, World Horse Welfare, le Réseau africain pour le bien-être animal (ANAW) se sont associées à l’Union Africaine (UA) pour entreprendre l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action. Nous reconnaissons et apprécions leur soutien financier ainsi que la contribution précieuse apportée également par le World Animal Net, l’Alliance panafricaine pour le bien-être des animaux (PAWA), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) en vue de la reconnaissance, la connaissance et des meilleures pratiques pour le bien-être animal en Afrique. C’est ce qui ressort de la Stratégie pour le Bien-Être Animal en Afrique (SBEA), élaborée par le Bureau interafricain des Ressources Animales. Cette stratégie pour l’Afrique a été formulée dans le cadre d’une approche consultative et participative avec les états membres africains, les communautés économiques régionales et les principales organisations de protection des animaux sur le continent et dans le monde entier. Les consultations des parties prenantes qui ont suscité de nombreuses contributions ont été essentielles pour examiner le statut du bien-être animal sur le continent et identifier les priorités clés et les domaines d’intervention à prendre désormais en considération. Ce processus représente une approche intégrée pour des décisions éclairées, une gestion adéquate des menaces sur le bien-être animal et une protection holistique de la santé des animaux et leur bien-être animal.

Daouda KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*