Environnement

Ressources génétiques au Burkina Faso: Une harmonisation des textes législatifs et réglementaires en marche

Le ministère de la Transition écologique et de l’Environnement à travers le secrétariat permanent du conseil national de développement durable (SP/CNDD) a tenu une séance de travail pour peaufiner les textes législatifs et règlementaires en matière de gestion des ressources génétiques au Burkina. En procédant à l’ouverture de cette session, le Ministre de la Transition écologique et de l’Environnement Dr. Smaïla OUEDRAOGO a relevé que les nouvelles dispositions vont permettre à la population de bénéficier des avantages tirés de ces ressources.

La gestion des ressources génétiques, de la flore et de la faune est une préoccupation permanente du ministère en charge de l’environnement. Le département s’attèle à trouver la solution la meilleure pour une répartition équitable de ces ressources. A cet effet, le Burkina Faso a ratifié le protocole en octobre 2013 qui constitue un cadre juridique de référence. Ce protocole régit l’accès des utilisateurs des ressources génétiques provenant des plantes, des animaux des micro-organisme ainsi que le partage juste et équitable des avantages de leur utilisation avec les pays d’origine.

Les participants

En tant que structure ayant en charge l’implémentation de la convention sur la biodiversité le département travaille selon le Ministre, à la mobilisation de l’ensemble des parties pour l’élaboration d’un projet de décret dans ce sens au Burkina Faso. La rencontre qui réunit les cadres des départements ministériels vise surtout selon le Ministre Smaïla OUEDRAOGO à une appropriation par les acteurs nationaux du projet de textes juridiques régissant la gestion globale de ces ressources au Burkina Faso. Ce projet de décret est assorti de trois arrêtés d’application conformément aux articles 100, 101 et 102 de la loi N°070-2015/CNT portant loi d’orientation agro-sylvo-pastorale halieutique et faunique adoptée en octobre 2015.

DCPM / MTEE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*