A la uneEconomie verteEnvironnement

Evaluation du FIE :une délégation luxembourgeoise chez le Ministre Batio BASSIERE

Le Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique Batio BASSIERE a accordé, ce 20 janvier 2020 une audience à une délégation de la coopération Luxembourgeoise au Burkina Faso.
Avec la délégation, il s’est agi d’échanger sur l’auto-évaluation du système de management du FIE (Fonds d’intervention pour l’Environnement) et de présenter au ministre le Bureau Organisation et Methodes (BOM), la structure chargé de la formation.
La délégation était conduite par le chargé d’affaire de l’Ambassade du Grand-Duché de Luxembourg Joseph SENNINGER. Monsieur SENNINGER a saisi cette occasion pour présenter au ministre l’équipe chargée de l’exécution de l’outil CAP ( Cas d’Auto-évaluation de l’Administration Publique).
Ce qui a permis au Directeur Général de BOM, Ibrahima NDIAYE, de tracer les grandes lignes de la présence de sa structure. Il a également présenté l’outil CAP qui sera développement au cours d’une formation avec le FIE. Cette formation selon monsieur NDIAYE consistera essentiellement à faire des échanges d’expériences en vue d’une amélioration de l’auto-évaluation du FIE. Il s’agira également de rechercher des pistes pour nouer un partenariat formel avec le Secrétariat Permanent afin de rendre performantes les administrations de la sous-région. Le Ministre Batio BASSIERE a apprécié l’initiative et qui pour lui, permettra d’accroître les performances du FIE.
Il a profité de l’occasion pour saluer les relations de coopération entre le Burkina et le Luxembourg, notamment son accompagnement pour le financement des actions en faveur de l’environnement à travers le FIE. Il a donc souhaité que ce partenariat soit pérennisée et dit attendre des perspectives et des résultats probants à l’issue de la formation.
Pour le Directeur Général du FIE, le Dr Jean Marie SOURWEMA, le retour du partenaire au Fonds, à travers l’implémentation de cet outil d’auto-évaluation va permettre au FIE d’être aux normes et de répondre aux critères internationaux, notamment les standards internationaux en matière de gestion des finances, de gouvernance et de financement des projets et programmes. Il a ajouté que le dialogue entre Lux-Dev et FIE, est renoué depuis septembre 2019 avec à la clé un résultat probant, la reddition des comptes pour produire un certain nombre de rapports techniques et financiers, en vue d’une approche de gestion transparente. La formation a débuté ce 20 janvier et se poursuivra jusqu’au au 25 janvier 2020.
Cette formation va à terme permettre au FIE d’avoir un plan d’action élaboré en vue de sa mise en œuvre. En somme cela permettre à la coopération Luxembourgeoise d’accompagner le FIE avec plus de ressources pour des appels à projet, le financement des projets à impact au niveau du secteur de l’environnement selon le Directeur Général du FIE.

 

Comment here